Russie. Le président russe Vladimir Poutine a félicité mercredi 9 novembre dans un télégramme Donald Trump pour son élection à la Maison Blanche et a dit son espoir de coopérer avec lui sur les grands dossiers internationaux.

Le prĂ©sident russe a fait Ă©riger au pied du Kremlin une monumentale statue du prince Vladimir 1er (Xe siĂšcle), considĂ©rĂ© comme celui qui a converti au christianisme la Russie kiĂ©vienne, État berceau de la Russie, de l’Ukraine et de la BiĂ©lorussie actuels.

Propos de Poutine Ă  l’égard de l’élection amĂ©ricaine : « Pour une large part, le nom du vainqueur nous est indiffĂ©rent, mais Ă©videmment nous ne pouvons pas ne pas saluer les mots et les intentions, d’oĂč qu’ils viennent, visant Ă  normaliser les liens entre nos deux pays. »

 

Allemagne. Angela Merkel n’a pas Ă©tĂ© invitĂ©e au congrĂšs annuel de la CSU, le parti frĂšre bavarois des conservateurs allemands de la CDU. Les Bavarois n’en dĂ©mordent pas : ils exigent de Berlin l’instauration d’un principe de plafond pour les demandeurs d’asile, une limite maximale du nombre de rĂ©fugiĂ©s Ă  accueillir par an.

Il n’empĂȘche, les dĂ©lĂ©guĂ©s de la CSU ne cachent pas qu’ils ne lĂącheront pas Merkel. Les Ă©lus craignent trop de perdre leur circonscription si la grande famille conservatrice arrive en ordre dispersĂ© aux Ă©lections. Autrement dit, malgrĂ© son absence, la CSU a ouvert la voie Ă  une quatriĂšme candidature de la ChanceliĂšre.

La chaĂźne allemande ARD en gĂ©nĂ©ral et la rĂ©daction du talk-show Anne Will en particulier sont dĂ©sormais sous le feu des critiques. En cause : l’apparition controversĂ©e de la musulmane Nora Illi lors de l’émission tĂ©lĂ©visĂ©e. Visage entiĂšrement couvert d’un niqab, Mme Illi a minimisĂ© la gravitĂ© du djihad, tout en soulignant que le voile intĂ©gral constituait un signe de libertĂ© et d’autodĂ©termination.

Les chiffres de la criminalitĂ© viennent d’ĂȘtre rĂ©vĂ©lĂ©s. Les infractions liĂ©es au non-respect des lois en matiĂšre d’immigration ont explosĂ© de 151,6 % en 2015.

Le nombre de crimes enregistrĂ©s en 2015 par la police fĂ©dĂ©rale a augmentĂ© de 31,6 % par rapport Ă  l’annĂ©e prĂ©cĂ©dente pour atteindre le chiffre assez impressionnant de 436 387. Si les vols ont Ă©tĂ© plus nombreux, particuliĂšrement dans les trains et les gares (+ 11,9 % avec 57 146 plaintes), les infractions liĂ©es au non-respect des lois en matiĂšre d’immigration ont littĂ©ralement explosĂ© de
 151,6 % (171 477).

L’an dernier, 865 374 migrants sont entrĂ©s illĂ©galement en Allemagne selon la police fĂ©dĂ©rale, dont la principale fonction est de contrĂŽler les frontiĂšres. Durant la seule journĂ©e du 12 septembre 2015, prĂšs de 14 000 Ă©trangers sans visa sont arrivĂ©s dans le pays.

Le nombre de demandeurs d’asile syriens (74 000) a augmentĂ©, Ă  lui seul, de 400 % en un an. Des hausses encore plus spectaculaires ont Ă©tĂ© enregistrĂ©es pour les Iraniens (+ 1 000 %) et les Irakiens (+ 2 000 %).

TrĂšs infĂ©odĂ©e au SystĂšme, l’élection de Trump bouscule Angela Merkel qui a dĂ©claré : « Celui qui dirige ce grand pays, compte tenu de sa puissance Ă©conomique considĂ©rable, de son potentiel militaire et de son rayonnement particulier, a une responsabilitĂ© vis-Ă -vis du reste du monde. »

Et de souligner de prĂ©tendues valeurs communes entre les deux pays : « La dĂ©mocratie, la libertĂ©, le respect du droit et de la dignitĂ© humaine, quels que soient l’origine, la couleur de peau, la religion, le sexe, l’orientation sexuelle ou les opinions politiques ». Tout ça au service du pognon et piĂ©tinĂ© allĂšgrement.

Angleterre. La PremiÚre ministre Theresa May a mis en garde les parlementaires britanniques contre un blocage du Brexit aprÚs la décision de la Haute Cour de leur accorder un droit de vote sur le lancement de la procédure de sortie.

« Le résultat a été clair. Il est légitime. Les parlementaires qui regrettent les résultats du référendum doivent accepter ce que le peuple a décidé », a insisté la dirigeante conservatrice.

Le prince Harry sort avec une actrice afro-amĂ©ricaine, une certaine Meghan Markle qui, de ce fait, se fait harceler par la presse people qui traque littĂ©ralement le prince. Du coup, Harry s’est fendu d’un communiquĂ© dĂ©nonçant le sexisme et le racisme dont elle fait l’objet.

Pays-Bas. Des militants néerlandais ont affirmé avoir réuni prÚs des deux tiers des signatures nécessaires pour contraindre leur gouvernement à organiser un référendum sur le traité de libre-échange UE-Canada (Ceta), possible nouveau revers aprÚs la résistance wallonne à cet accord.

Le leader populiste néerlandais Geert Wilders a salué une « révolution » en prédisant que, pour les législatives de mars 2017, « nous rendrons nous aussi notre pays au peuple des Pays-Bas. »

L’Orchestre national nĂ©erlandais s’apprĂȘtait Ă  donner une Ɠuvre de Gustave Mahler devant la reine BĂ©atrix des Pays-Bas. C’est alors que le chef d’orchestre, musulman, n’a rien trouvĂ© de mieux Ă  faire avant exĂ©cution qu’un discours de propagande sur l’islam. Les membres de l’orchestre se sont levĂ©s comme un seul homme et ont quittĂ© la fosse en guise de protestation.

Ukraine. L’ex-prĂ©sident rĂ©formateur gĂ©orgien MikheĂŻl Saakachvili, gouverneur depuis un an et demi de la rĂ©gion ukrainienne d’Odessa, a annoncĂ© lundi 7 novembre sa dĂ©mission.

« J’en ai marre. Je suis fatiguĂ© des promesses non tenues. [
] On ne m’a jamais autant trompé », a lancĂ© M. Saakachvili, accusant le prĂ©sident ukrainien Petro Porochenko de « soutenir des clans criminels » dans la rĂ©gion d’Odessa.

Hongrie. Le Premier ministre hongrois, Viktor Orban, s’est rĂ©joui de la victoire de Donald Trump sur Facebook : « FĂ©licitations. Quelle grande nouvelle. La dĂ©mocratie est toujours vivante. »

Estonie. AprĂšs la chute de la coalition tripartite au pouvoir, c’est au tour du Premier ministre Taavi Roivas d’ĂȘtre dĂ©savouĂ©. Mercredi 9 novembre, il a perdu le vote de confiance au Parlement, ce qui entraĂźne automatiquement la chute de son gouvernement.

La prĂ©sidente Kersti Kaljulaid devrait entamer immĂ©diatement des nĂ©gociations avec les chefs des partis politiques pour former un nouveau gouvernement. Le principal parti d’opposition, le centre, est pressenti pour conduire une coalition. Son chef Juri Ratas, 38 ans, pourrait succĂ©der Ă  M. Roivas.

Vous avez aimé cet article ?

EuroLibertĂ©s n’est pas qu’un simple blog qui pourra se contenter ad vitam aeternam de bonnes volontĂ©s aussi dĂ©vouĂ©es soient elles
 Sa promotion, son dĂ©veloppement, sa gestion, les contacts avec les auteurs nĂ©cessitent une Ă©quipe de collaborateurs compĂ©tents et disponibles et donc des ressources financiĂšres, mĂȘme si EuroLibertĂ©s n’a pas de vocation commerciale
 C’est pourquoi, je lance un appel Ă  nos lecteurs : NOUS AVONS BESOIN DE VOUS DÈS MAINTENANT car je doute que George Soros, David Rockefeller, la Carnegie Corporation, la Fondation Ford et autres Goldman-Sachs ne soient prĂȘts Ă  nous aider ; il faut dire qu’ils sont trĂšs sollicitĂ©s par les medias institutionnels
 et, comment dire, j’ai comme l’impression qu’EuroLibertĂ©s et eux, c’est assez incompatible !
 En revanche, avec vous, chers lecteurs, je prends le pari contraire ! Trois solutions pour nous soutenir : cliquez ici.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.