Vers un capitalisme populiste ?

"De la Finance pourrait se dégager une certaine élite, c’est affaire de conscience éthique"

Au sot XIXe siècle, avec son arrogance scientiste, a succédé le grotesque et sanglant XXe siècle. Le comble de la sottise fut atteinte dans les dictatures marxistes où l’on a fait croire aux plus authentiques militants – souvent doués d’une forte conscience éthique, mise hélas au... Lire la suite

Les voyous bien-aimés du monde actuel

"Les actuels « Antifa » sont devenus les plus fidèles soutiens des politiciens…"

Durant l’entre-deux-guerres, et reprenant l’exemple de quelques littérateurs du XVIIIe siècle, certains romanciers « progressistes » vantaient les charmes de canailles de droit commun en plus de ceux des terroristes de l’action politique. Mais la morale avait ses exigences et dan... Lire la suite

Coloniser, décoloniser

Coloniser, décoloniser, pour quoi faire en fin de compte ?

"Seul le peuple devrait statuer en matière d’emploi de l’argent public"

Les décolonisations n’ont pas commencé en 1783 (avec l’accès à l’indépendance des 13 colonies anglaises d’Amérique du Nord et la création des USA), ni en 1947 (avec la tripartition de l’Empire des Indes entre l’Inde, les deux Pakistan et la Birmanie) : on en avait connu dès l’Ant... Lire la suite

La vérité dangereuse

"Toute vérité n’est pas bonne à dire"

Il est évident, pour tout esprit libre de dogme(s), qu’il n’existe pas plus de vérité politique, philosophique ou juridique qu’il n’existe de vérité historique ou religieuse. Toutefois, il existe une vérité factuelle : les faits d’observation forment des évidences et nier ces évi... Lire la suite

L’État garant de l’Ordre ou responsable du Désordre

"L’irréductible antithèse Ordre-Désordre (04)"

L’équité se définit comme la justice en valeur absolue. Pas plus que le bien ou le mal ne sont définissables, le juste et l’injuste ne le sont dans l’absolu. On ne peut demander à l’organisation judiciaire d’agir en équité, mais on doit exiger qu’elle fasse respecter une législat... Lire la suite

Thomas Malthus

La mécanique de l’indiscernable

"L’irréductible antithèse Ordre-Désordre (02)"

  L’intelligence, le sens moral et le sens artistique interagissent pour donner un ĂŞtre humain, soit l’actuel chef-d’œuvre (bien incomplet et imparfait) de la vie animale sur Terre, le seul ĂŞtre dotĂ© de transcendance. (suite…)... Lire la suite

Modèle de Platon de la connaissance.

Peut-on préférer une injustice à un désordre ?

"L’irréductible antithèse Ordre-Désordre (01)"

Lorsqu’il y a vingt-cinq siècles, Platon a lancé sa triade d’antithèses Bien-Mal, Juste-Injuste, Beau-Laid, il a omis de se référer à l’antithèse première, fondement des trois autres, parce qu’elle est – comme tout comportement humain – génétiquement commandée : Ordre versus Déso... Lire la suite

Hiroshima et Nagasaki

Les atomisations de villes nippones à l’été de 1945

"« L’équilibre de la terreur », principal résultat durable de la IIe Guerre mondiale"

Chaque année au début du mois d’août, les journalistes, quelque peu désœuvrés par l’état de vacances quasi généralisé, y vont de leurs commentaires sur la destruction des cités d’Hiroshima et de Nagasaki par le seul usage guerrier connu jusqu’à présent de l’extraordinaire énergie... Lire la suite

L’éternelle opposition entre individualistes et activistes

"La crise morale européenne. Primauté de l’individu vs idéal collectif (02)"

L’enseignement du délicieux « anarchiste avec des paillettes métaphysiques » Jésus de Nazareth, transmis et déformé tant par les Évangiles canoniques et apocryphes (qui diffèrent tant les uns des autres, à l’exception des synoptiques qui sont tirés d’une source commune) que par l... Lire la suite