26 mai 2020

Les grenouilles se cherchent (encore) un roi

Par Jean-François Touzé
L’avis de Jean-François Touzé
Éric Zemmour est un journaliste et intellectuel courageux non conforme et lucide. “Ah ! Il ferait un bien bon candidat à la Présidentielle”

Le Général de Villiers démissionne de son poste de Chef d’Etat major des armées et écrit un livre talentueux sur les valeurs militaires et patriotes. “Ah ! Il ferait un bien bon candidat à la Présidentielle”…
Le Docteur Raoult, professeur reconnu et légitime, rompt avec les pratiques imposées par la médecine officielle et les laboratoires. “Ah ! Il ferait un bien bon candidat à la Présidentielle”…
Michel Onfray, philosophe gauchisant découvre le populisme et le souverainisme comme monsieur Jourdain apprend que la prose existe. “Ah ! Il ferait un bien bon candidat à la Présidentielle”.
Rien ne dit, au demeurant, que les uns comme les autres soient eux-mêmes candidats à une candidature…
Dans la mare des ombres et de la confusion où s’ébattent entre deux nénuphars circonstanciels, certaines grenouilles “Natio” à la recherche permanente d’un nouveau roi, les illusions n’ont jamais manqué non plus que les leurres d’un moment que furent — mais qui s’en souvient ? —  Alain Madelin, Jacques Calvet le Général Lacaze ou Charles Million. En pure perte !
Dans la période de périls majeurs que nous traversons, les cadres, les militants, les sympathisants, les électeurs de la Cause nationale ne peuvent être pareils à cette “gent marécageuse” qu’évoquait La Fontaine “espérant un géant nouveau”.
Nous ne pouvons compter sur sur nous. Et c’est parmi nous que nous devrons trouver le chef d’un temps qui nous mènera à la bataille.

EuroLibertés : toujours mieux vous ré-informer … GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le système ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertés ré-informe parce qu’EuroLibertés est un média qui ne dépend ni du Système, ni des banques, ni des lobbies et qui est dégagé de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertés est un acteur incontournable de dissection des politiques européennes menées dans les États européens membres ou non de l’Union européenne.

Ne bénéficiant d’aucune subvention, à la différence des médias du système, et intégralement animé par des bénévoles, EuroLibertés a néanmoins un coût qui englobe les frais de création et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les déplacements indispensables pour la réalisation d’interviews.

EuroLibertés est un organe de presse d’intérêt général. Chaque don ouvre droit à une déduction fiscale à hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une déduction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coûte en réalité que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertés.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertés (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigé vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sécurisée.
 

3 : Faire un don par chèque bancaire à l’ordre d’EuroLibertés

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-Bicêtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99