19 juin 2020

Convention pour le climat : voici venir la charia écolo

Par Jean-François Touzé
Les offensives de déstabilisation de notre Nation et de ses intérêts fondamentaux, loin de s’isoler les unes des autres ou de se disperser, se conjuguent et, en quelque sorte, se mutualisent.
Tandis que se développe et se radicalise la pression racialiste contre la France de toujours, que se renforcent les organisations gauchistes, que repart à la hausse la lame migratoire, que nombre de nos villes sont le cadre de combats de rues, que les cités s’installent dans la sécession et que l’islamisme attend son heure, les ayatollahs du totalitarisme vert tentent d’imposer leur loi avec la complicité bienveillante d’Emmanuel Macron et la bienveillance lâche d’une grande partie de la classe politique comme de la quasi-totalité des médias et des pseudos intellectuels tétanisés à l’idée d’aller contre le vent qu’ils croient porteurs de l’air du progrès.
Mise en place dans la hâte et la démagogie de la panique par le Président de cette République de tous les renoncements, en plein coeur de la crise des Gilets jaunes, la Commission citoyenne pour le climat, composée de 150 personnes tirées au sort, et habilement noyautée par associations et militants chevronnés des luttes révolutionnaires, rendra dimanche prochain ses conclusions.
Nous en connaissons déjà la teneur.
Elle tient en quelques verbe qui constituent les mots d’ordre de la gauche radicale : INTERDIRE (les véhicules non conformes à l’idéologie désormais dominante et de dépasser les 110 km/heure sur les autoroutes), CONTRAINDRE (rénovation de l’habitat sous peine d’amendes), TAXER (retour de la taxe carbone sous une forme déguisée).
En filigrane de ces “propositions” qui ont toutes les apparences de lois à venir (Macron a indiqué que les conclusions des travaux de la commission seraient transmises “sans filtre” au Parlement ou soumises à référendum) on peut lire une philosophie générale, globale et mystique, celle de la décroissance pensée et voulue comme paradigme ultime de la Nouvelle Humanité arc-en-ciel dotée de son hypostase sacrée incarnée par le triple segment verbal  : « Travailler moins, Produire moins, Consommer moins. »
Dans une France qui, dans quelques mois, connaîtra un taux de chômage dépassant les 12 %, une récession sans précédent, une dette de 150 % du PIB, la fermeture de dizaines de milliers d’entreprises et une crise sociale redoutable, nul doute que ces mantras prendront une raisonnance particulière.
Les fous rouges-verts sont nos ennemis au même titre que le sont les gauchistes, les néo-communistes, les immigrationnistes et les islamistes. L’hydre à de nombreuses têtes.

EuroLibertés : toujours mieux vous ré-informer … GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le système ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertés ré-informe parce qu’EuroLibertés est un média qui ne dépend ni du Système, ni des banques, ni des lobbies et qui est dégagé de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertés est un acteur incontournable de dissection des politiques européennes menées dans les États européens membres ou non de l’Union européenne.

Ne bénéficiant d’aucune subvention, à la différence des médias du système, et intégralement animé par des bénévoles, EuroLibertés a néanmoins un coût qui englobe les frais de création et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les déplacements indispensables pour la réalisation d’interviews.

EuroLibertés est un organe de presse d’intérêt général. Chaque don ouvre droit à une déduction fiscale à hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une déduction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coûte en réalité que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertés.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertés (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigé vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sécurisée.
 

3 : Faire un don par chèque bancaire à l’ordre d’EuroLibertés

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-Bicêtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99