Auteur : Bruno Philippon

Bruno Philippon, chroniqueur sur Radio Libertés, a été près de 30 années consultant dans la communication événementielle d’entreprise, mais également comme musicien dans les studios d’enregistrement. Il livre son écoute et son regard particuliers sur les soupirs et fausses notes du monde actuel !
19 juin 2018

Spiderma… moudou

Il faut définitivement admettre une chose : s’il y a un domaine dans lequel les Américains excellent, c’est bien celui du cinéma, le cinéma de tous les genres et sous toutes ses formes. Oui, convenons-en, ils sont infiniment plus doués que nous pour l’illusion. Cette virtuosité leur permet de réaliser très régulièrement ce qu’ils appellent des « Psyops ».

Partager :
25 avril 2018

De curieux jeux d’eau obscènes, dérangeants et coûteux

Plus on ouvre les vannes du laxisme à certains, plus on ferme le robinet de la liberté d’expression à d’autres, c’est inversement proportionnel ! Plus il y a à dire, moins on vous laisse le dire, et tranquillement, sous nos yeux ébahis, dans sa logique toute puissante, le monde d’Orwell s’organise chaque jour davantage.

Partager :
14 avril 2018

Chronopost(e)… ou pas !

  Si l’on se réfère à Wikipédia, c’est pour répondre à un besoin de transport rapide du marché français face à la présence de plus en plus forte des distributeurs américains, qu’en 1985, le groupe La Poste décide de créer sa propre filiale.

Partager :
13 février 2018

La technologie c’est bien… Surtout quand ça marche !

  La technologie c’est bien, surtout… quand ça marche ! L’autre jour, alors que j’avais quelques achats à faire et peu de temps à y consacrer, je me suis dit « Tiens ! Et si j’abusais de mon immense privilège ? », auquel mon statut d’hyperconsommateur me donne droit : pour une fois, si j’utilisais la scanette.

Partager :
27 janvier 2018

Ah ! On en bouffe du clandestin ! À toutes les sauces !

Tous les moyens sont bons pour nous faire accepter l’invasion migratoire, et formater les enfants dès le plus jeune âge a toujours porté ses fruits… Ça n’est pas nouveau, le monde marche sur la tête chaque jour un peu plus, et les raisons de s’indigner sont innombrables tant nous semblons avoir perdu toute forme de bon sens.

Partager :