N’en dĂ©plaise Ă  nos pitres, ces gens qui font semblant de nous gouverner et ne sont que les syndics temporaires de l’économie globale au sein du grand village mondialiste, il n’existe pas plus de valeurs rĂ©publicaines que de valeurs impĂ©riales ou monarchiques.

La démocratie Athénienne.

La démocratie Athénienne.

Il existe, en revanche, des valeurs dĂ©mocratiques, celles qui permettent aux Nations d’ĂȘtre bien gouvernĂ©es, dans l’intĂ©rĂȘt des citoyens honnĂȘtes et laborieux.

Dans la bonne gestion du Bien commun, il n’existe que quatre valeurs absolues qui, toutes, sont dĂ©truites ou amoindries en rĂ©gime de capitalisme dĂ©bridĂ© ou dans les immondes dictatures marxistes :

1 – L’isonomia ou Ă©galitĂ© de tous les citoyens devant la loi, ce qui implique un libre et honnĂȘte exercice de la justice, dĂ©gagĂ© de toute ingĂ©rence de l’ExĂ©cutif (chef de l’État et gouvernement) ou des Ă©lus, qui se comportent trop souvent en petits rois.

2 – La mĂ©ritocratie, soit l’attribution des postes payĂ©s par l’argent public – le produit des impĂŽts et des taxes – par concours anonyme, pour Ă©viter le favoritisme, qu’il soit de nature familiale (le classique nĂ©potisme), de nature ethnique, religieuse ou sectaire (ce bon vieux Grand Orient d’essence si « ripoublicaine »), voire les passe-droits achetĂ©s (qui font si souvent ressembler notre État Ă  une RĂ©publique bananiĂšre) ou obtenus par la pure prostitution !

3 – L’absolue libertĂ© d’expression de la pensĂ©e, seules Ă©tant censurĂ©es la pornographie et la calomnie.

4 – Enfin, le recours systĂ©matique au corps Ă©lectoral pour trancher les grandes questions de sociĂ©tĂ© comme l’immigration de masse provenant d’un autre contient, la peine de mort, les droits et les devoirs des minoritĂ©s, les traitĂ©s politiques, Ă©conomiques ou militaires mettant en jeu l’avenir de la Nation.

Toutes ces valeurs n’ont rien Ă  voir avec la nature du gouvernement. Certaines Nations sont bien dirigĂ©es et leur Bien commun est correctement gĂ©rĂ©. D’autres n’ont pas cette chance. C’est le cas de la Nation française dans la Ve RĂ©publique, entrĂ©e en sa phase de pourrissement accĂ©lĂ©rĂ©.

EuroLibertĂ©s : toujours mieux vous rĂ©-informer 
 GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le systÚme ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertĂ©s rĂ©-informe parce qu’EuroLibertĂ©s est un mĂ©dia qui ne dĂ©pend ni du SystĂšme, ni des banques, ni des lobbies et qui est dĂ©gagĂ© de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertĂ©s est un acteur incontournable de dissection des politiques europĂ©ennes menĂ©es dans les États europĂ©ens membres ou non de l’Union europĂ©enne.

Ne bĂ©nĂ©ficiant d’aucune subvention, Ă  la diffĂ©rence des mĂ©dias du systĂšme, et intĂ©gralement animĂ© par des bĂ©nĂ©voles, EuroLibertĂ©s a nĂ©anmoins un coĂ»t qui englobe les frais de crĂ©ation et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les dĂ©placements indispensables pour la rĂ©alisation d’interviews.

EuroLibertĂ©s est un organe de presse d’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral. Chaque don ouvre droit à une dĂ©duction fiscale Ă  hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une dĂ©duction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coĂ»te en rĂ©alitĂ© que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertĂ©s (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigĂ© vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sĂ©curisĂ©e.‹ 

3 : Faire un don par chĂšque bancaire Ă  l’ordre d’EuroLibertĂ©s

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-BicĂȘtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99

A propos de l'auteur

Bernard Plouvier

Ancien chef de service hospitalier, spĂ©cialisĂ© en MĂ©de­cine interne.Il est auteur de nombreux livres historiques (L’énigme Roosevelt, faux naĂŻf et vrai machiavel ; La tĂ©nĂ©breuse affaire Dreyfus ; Hitler, une biographie mĂ©dicale et politique ; Dictionnaire de la RĂ©volution française,
) et d'essais (RĂ©flexions sur le Pouvoir. De Nietzsche Ă  la Mondialisation ; Le XXIe siĂšcle ou la tentation cosmopolite ; Le devoir d’insurrection,
). Il a Ă©tĂ© Ă©lu membre de l’AcadĂ©mie des Sciences de New York en mai 1980.

Articles similaires