L’antiracisme est la valeur refuge pour faciliter le processus de migration de millions d’étrangers vers l’Europe. Si l’islamisation est le vecteur principal de l’immigration, comme je le dĂ©montre dans l’ouvrage GĂ©opolitique de la conspiration contre les peuples, c’est parce que le fĂ©dĂ©rateur premier de l’Islam est l’Universalisme et donc naturellement l’antiracisme.

Alors que l’arsenal judiciaire est parfaitement huilĂ© pour recadrer sur la morale qui accompagne l’antiracisme, la notion de racisme ordinaire est apparue il y a quelques annĂ©es pour traquer tout substrat de racisme dans la sociĂ©tĂ©. Il s’agit de certaines attitudes, interprĂ©tations ou blagues qui sortent du politiquement correct. Surtout, le racisme ordinaire touche l’individu et non pas le groupe d’appartenance de ce dernier. Dans la « bien-pensance » antiraciste universaliste, le groupe n’a pas d’existence.

C’est sur ce point que rĂ©side le problĂšme de l’affrontement entre l’universalisme et les Nations. L’universalisme est le collectif de l’individualisme. Il s’oppose clairement aux Nations dont les peuples sont le collectif. Il y a problĂšme car les deux conceptions ne sont pas sur le mĂȘme registre. Le peuple, par essence, revendique son autodĂ©termination. Alors que l’universalisme s’oppose Ă  la volontĂ© d’autodĂ©termination des peuples, une Nation, par dĂ©finition « ceux qui ont la mĂȘme naissance », ne s’oppose en rien aux autres individus puisque ce n’est pas son problĂšme.

individualisme

Comprendre ce mĂ©canisme, c’est comprendre que nous avons d’un cĂŽtĂ© la Morale et de l’autre le SacrĂ©. La difficultĂ© de cette apprĂ©hension tient Ă  ce que l’Occident est aujourd’hui rĂ©gi par la morale dĂ©finie chrĂ©tienne. Il n’est pas question du Bien et du Mal. Il est question de la perception subjective du Bien et du Mal. Ce qui Ă©tait le Bien, il y a quelques siĂšcles, comme la famille constituĂ©e d’un homme, d’une femme et de leurs enfants, n‘est plus le Bien aujourd’hui. Deux hommes s’appellent un couple et leurs enfants adoptĂ©s sont rĂ©ellement leurs enfants. Le modĂšle prĂ©cĂ©dent n’est plus le Bien. Dans cinquante ans ou dans cinq siĂšcles, il est probable que le modĂšle sera encore diffĂ©rent. L’objet de cette morale est l’Homme en tant qu’individu. Il est particuliĂšrement soumis Ă  la relativitĂ© de son environnement, comme nous venons de le voir. Cependant, la morale se veut en Absolu.

Face au constat de la relativitĂ© de l’Homme, face au constat de la subjectivitĂ© de la Morale, le SacrĂ© demeure. Il s’agit de ce qui dĂ©passe l’Individu. Le Bien et le Mal ne sont pas de son monde. La distance permet Ă  l’homme de respecter la loi qui le dĂ©passe. C’est le principe biblique de la faute.

« De l’arbre de la connaissance du Bien et du Mal tu ne mangeras pas ! »

Seul le divin sait ce que sont le Bien et le Mal. Ils ne sont pas accessibles Ă  l’Homme. Le sacrĂ© conduit Ă  accepter la Loi, Ă  accepter ce qui dĂ©passe l’individu dont les droits ne sont pas un absolu. La morale occidentale est chrĂ©tienne. Elle n’est sacrĂ©e que par la considĂ©ration que l’Homme-individu est sacrĂ©.

Le principe de racisme ordinaire est une supercherie puisque son fondement est de dĂ©busquer la posture du repli identitaire qui serait malveillant envers les autres. Mais il n’y a pas de malveillance envers les individus.

La presse annonce le championnat du monde MMA des poids lourds ce week-end du 20 janvier auquel participe Francis N’gannou. À l’écriture de cet article, le rĂ©sultat n’est pas connu. Le journal LibĂ© prĂ©sente tous les mĂ©rites de ce migrant camerounais qui est venu Ă  Paris. La France est passĂ©e Ă  cĂŽtĂ© de cette chance puisque N’gannou est aujourd’hui rĂ©sident amĂ©ricain. C’est l’objet de l’article car il serait bien nouveau que LibĂ© s’intĂ©resse au MMA, sport de combat. LibĂ© passe donc Ă  cĂŽtĂ© des mĂ©rites de l’individu. LibĂ© ne s’intĂ©resse qu’à l’Universalisme de l’Histoire. LibĂ© passe Ă  cĂŽtĂ© du dĂ©passement de soi du sportif, ce qui aboutira Ă  son sacre. Le journal Le Parisien, pour sa part, titre « Francis Ngannou, Migrant. » Pour eux, le dĂ©terminant de cette personne n’est que cela. Ils ne voient que cela. L’antiracisme rĂ©fute l’identitĂ©.

Au contraire, celui qui est reliĂ© Ă  son identitĂ© et donc au groupe qui le constitue ne peut ĂȘtre que sensible Ă  tout ce qui permet la dĂ©fense du patrimoine et en premier lieu les sports de combat. Se battre ouvre Ă  la responsabilisation. Tout ce qui met en relief ces valeurs est porteur de Bien pour la communautĂ© car leur existence permet qu’elle s’en imprĂšgne. L’ordre moral qui porte les droits en absolu dĂ©responsabilise. Je suivrai le combat pour le titre mondial poids lourds de MMA avec un regard sur la rĂ©alitĂ© de la personne et non sur ce qu’elle reprĂ©sente. VoilĂ  pourquoi le concept de racisme ordinaire est un enfumage.

EuroLibertĂ©s : toujours mieux vous rĂ©-informer 
 GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le systÚme ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertĂ©s rĂ©-informe parce qu’EuroLibertĂ©s est un mĂ©dia qui ne dĂ©pend ni du SystĂšme, ni des banques, ni des lobbies et qui est dĂ©gagĂ© de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertĂ©s est un acteur incontournable de dissection des politiques europĂ©ennes menĂ©es dans les États europĂ©ens membres ou non de l’Union europĂ©enne.

Ne bĂ©nĂ©ficiant d’aucune subvention, Ă  la diffĂ©rence des mĂ©dias du systĂšme, et intĂ©gralement animĂ© par des bĂ©nĂ©voles, EuroLibertĂ©s a nĂ©anmoins un coĂ»t qui englobe les frais de crĂ©ation et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les dĂ©placements indispensables pour la rĂ©alisation d’interviews.

EuroLibertĂ©s est un organe de presse d’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral. Chaque don ouvre droit à une dĂ©duction fiscale Ă  hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une dĂ©duction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coĂ»te en rĂ©alitĂ© que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertĂ©s (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigĂ© vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sĂ©curisĂ©e.‹ 

3 : Faire un don par chĂšque bancaire Ă  l’ordre d’EuroLibertĂ©s

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-BicĂȘtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99