DĂ©jĂ  neuf semaines que le personnel des forces de l’ordre, CRS, gendarmes mobiles, brigades anti-Ă©meutes, cinquiĂšme colonne ne rentre plus au foyer.

L’un d’eux, Jean, une vieille connaissance dont je tairai le casernement afin qu’il ne devienne pas la risĂ©e du rĂ©giment, me disait samedi : « Je viens de recevoir un SMS de ma femme qui m’écrit ne plus supporter que je passe mes week-ends Ă  jouer au paintball avec Emmanuel, Édouard et les autres copains
 « Je pars avec Marcel », m’annonce-t-elle sans mĂȘme un mot d’adieu. »

Combien d’autres cƓurs brisĂ©s, combien de couples encore pleins de projets avant l’automne dĂ©truits, combien de familles Ă©clatĂ©es, combien de sanglots, combien de gradĂ©s se dĂ©gradant


Il est 18 heures Ă  Bourges, six heures que Jean court aprĂšs un maillot jaune qui le renvoie par la couleur Ă  sa condition de cocu. La lecture de cette missive Ă©lectronique fait naĂźtre en lui une colĂšre soudaine, son cƓur saigne. On verra tout de suite aprĂšs, Ă  la tĂ©lĂ©vision sur RT, la tĂȘte du gilet jaune d’en face, qui saigne aussi.

Voilà un motif qui peut expliquer une bonne partie des 1 700 blessés, non ?

Il est de notre devoir cher lecteur d’exiger la vĂ©ritĂ© du gouvernement.

Car c’est bien le gouvernement qui est responsable. Ce ne sont pas les gilets jaunes qui demandent aux forces de l’ordre de venir faire une virĂ©e sur Paris tous les samedis, c’est le gouvernement. C’est un fait, le journaliste doit ĂȘtre impartial.

Aussi, nous demandons que soit rendu public le nombre de cocus recensĂ©s au sein du personnel des forces de l’ordre depuis le dĂ©but du soulĂšvement.

Oui, chers dĂ©fenseurs de la loi, des puissants, des lobbys, des nantis, il est temps de tirer, pour vous, la sonnette d’alarme. Votre fidĂ©litĂ© Ă  l’oligarchie ne paie pas. Aussi, nous ne saurions que vous conseiller la prudence pour que vos foyers ne se consument.

Au-delĂ  de cette farce, l’excellent et trĂšs respectable Ă©crivain historien Éric Hazan, spĂ©cialiste de la rĂ©volution, ne dit-il pas de tous ces gens d’armes : « Ils sont des prolĂ©taires ». Avec son Ă©clairage, il se pourrait que le pourcentage des personnes du service d’ordre Ă©conduites et trompĂ©es soit alors de 100 % ?

Le groupe Beau Dommage dans sa complainte du phoque en Alaska, chantait « Ça n’vaut pas la peine de laisser ceux qu’on aime pour aller faire tourner des ballons sur son nez ». Ça vaut la peine de laisser ceux qu’on aime pour aller frapper son alter ego en protĂ©geant l’indĂ©fendable au risque demain d’avoir des jours amers et cruels.

Éric Hazan rappelait que la Bastille fut prise quand les canons furent retournĂ©s par ses gardes.

À bon entendeur


EuroLibertĂ©s : toujours mieux vous rĂ©-informer 
 GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le systÚme ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertĂ©s rĂ©-informe parce qu’EuroLibertĂ©s est un mĂ©dia qui ne dĂ©pend ni du SystĂšme, ni des banques, ni des lobbies et qui est dĂ©gagĂ© de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertĂ©s est un acteur incontournable de dissection des politiques europĂ©ennes menĂ©es dans les États europĂ©ens membres ou non de l’Union europĂ©enne.

Ne bĂ©nĂ©ficiant d’aucune subvention, Ă  la diffĂ©rence des mĂ©dias du systĂšme, et intĂ©gralement animĂ© par des bĂ©nĂ©voles, EuroLibertĂ©s a nĂ©anmoins un coĂ»t qui englobe les frais de crĂ©ation et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les dĂ©placements indispensables pour la rĂ©alisation d’interviews.

EuroLibertĂ©s est un organe de presse d’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral. Chaque don ouvre droit à une dĂ©duction fiscale Ă  hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une dĂ©duction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coĂ»te en rĂ©alitĂ© que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertĂ©s (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigĂ© vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sĂ©curisĂ©e.‹ 

3 : Faire un don par chĂšque bancaire Ă  l’ordre d’EuroLibertĂ©s

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-BicĂȘtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99

A propos de l'auteur

Joël Zaremba

JoĂ«l Zaremba est nĂ© Ă  Revin (08) en 1953. Amoureux de sa forĂȘt, grand amateur de champignons, bercĂ© par le rock’ n’ roll, animĂ© par le ballon rond, ses livres cultes de chevet sont signĂ©s Pierre Desproges, Pierre Dac ou encore Jean Yanne. Libre penseur depuis toujours, rebelle, il Ă©crit des chroniques dĂ©sobĂ©issantes pour EurolibertĂ©s.

Articles similaires