Dans cet article visant à influencer les élections législatives de juin 2017, je plaiderai en faveur de l’éventualité que les terroristes islamiques aient en fait été « lâchés » dans le pays occidental où ils ont sévi afin d’en déstabiliser la population appauvrie et abrutie par l’école et l’université, et ce, dans un but unique : qu’accède au Pouvoir cette oligarchie œuvrant pour l’avènement d’un ordre planétaire unipolaire.

C’est ce qu’il s’est passé, selon moi, dans la Ve République française sur laquelle les services qui verrouillent totalement le pays ont littéralement déversé des excités sunnites, que ce soit des nouveaux venus ou des natifs européens qui se retrouvent plus radicalisés qu’ils n’auraient pu l’être dans leur pays d’origine grâce aux largesses des Européens de souche.

Puis, alors que des actes terroristes de plus en plus meurtriers étaient commis entre mars 2012 et avril 2017 avec l’attentat islamique préélectoral sur les Champs-Élysées, le pouvoir quasi monarchique de la Ve République fut offert à Macron, un pantin « unificateur » surgi ex nihilo.

Désormais, telle est ma supposition, tout attentat en France devrait cesser car devenu inutile : les services spéciaux n’auront qu’à remettre leur muselière à ceux qu’ils avaient volontairement laissés agir contre la population française.

Si je me trompe dans cette prévision, rien ne pourra empêcher, dans les mois à venir, une nouvelle attaque terroriste en France. Si j’ai raison, tant que l’oligarchie cosmopolite détiendra le pouvoir via sa marionnette, plus aucun terroriste n’y commettra de « massacre de masse » au nom d’Allah. L’activité de ces « chances pour l’Occident » sera au contraire transférée vers les États de l’Ouest qui osent encore témoigner d’un enthousiasme plus que modéré face à l’instauration du joug cosmopolite antinational.

Je trouve curieux que cette vague d’attentats que subit la Grande-Bretagne après le Brexit suive immédiatement les menaces de la Commission de l’Union dite « européenne » ainsi que les exhortations de l’Écosse à organiser un second référendum sur son indépendance, un acte démocratique étrangement applaudi par les mondialistes.

Pourquoi une telle supposition sur une manipulation des Mahométans commettant des actes terroristes dans cet Occident où ils furent importés par millions sans que jamais, un seul référendum n’ait été organisé dans les pays subissant cette invasion ? C’est l’historien diplômé en troisième cycle de l’École des Hautes Études en Sciences Sociales de Paris (DEA avec W. Berelovitch sur la Section Juive et la politique nationale du Parti bolchevique) qui parle (cliquez ici).

En effet, les dirigeants socialistes russes, de quelque tendance qu’ils soient et Lénine et Trotski en tête d’ailleurs, se sont réjouis par écrit et à maintes reprises des souffrances qu’infligeaient au peuple ses éléments les plus indigents, lesquels, selon la formule en vigueur, « n’ont rien à perdre hormis leurs chaînes ». En revanche, une fois qu’ils eurent pris le Pouvoir grâce à ces éléments perturbateurs qu’ils avaient excités durant des années, les manipulateurs bolcheviques ont mis un terme à ce déchaînement terroriste, et ce, avec une cruauté inconnue de l’ancien régime.

Dans notre Occident décadent post-IIe Guerre mondiale, le lumpenprolétariat n’est plus blanc comme il l’était au début du XXe siècle, mais a été importé d’Afrique. Néanmoins, peu importe la population, les exterminateurs cosmopolites appliquent toujours la même stratégie de destruction des peuples par l’abrutissement (via l’enseignement et les médias) et le terrorisme de masse.

Voilà pourquoi des musulmans déportés d’Afrique en Europe, sans cesse excités par des mondialistes qui leur parlent toujours de la même « justice sociale », sont devenus de nos jours le plus sanglant des fers de lance de l’anéantissement des nations occidentales. Cependant, il est hors de question pour ces marionnettistes de permettre à leurs guignols de perturber leurs projets si soigneusement préparés et accomplis en France.

Voilà pourquoi j’estime que tant que Macron sera président, plus aucun acte terroriste de masse ne sera commis en France par des Mahométans sunnites. Mais cela voudrait également dire que les centaines de victimes massacrées en France au cours des cinq dernières années ne furent que des bestiaux sacrifiés à l’instauration d’un ordre haïssant les nations de l’Occident.

Dès lors, ces gangsters planétaires qui organisent parallèlement guerres et génocides « démocratiques » en Afrique et en Asie afin de submerger l’Europe de nouvelles vagues de ces nouveaux prolétaires doivent être jugés pour leurs crimes contre l’humanité.

Vous avez aimé cet article ?

EuroLibertés n’est pas qu’un simple blog qui pourra se contenter ad vitam aeternam de bonnes volontés aussi dévouées soient elles… Sa promotion, son développement, sa gestion, les contacts avec les auteurs nécessitent une équipe de collaborateurs compétents et disponibles et donc des ressources financières, même si EuroLibertés n’a pas de vocation commerciale… C’est pourquoi, je lance un appel à nos lecteurs : NOUS AVONS BESOIN DE VOUS DÈS MAINTENANT car je doute que George Soros, David Rockefeller, la Carnegie Corporation, la Fondation Ford et autres Goldman-Sachs ne soient prêts à nous aider ; il faut dire qu’ils sont très sollicités par les medias institutionnels… et, comment dire, j’ai comme l’impression qu’EuroLibertés et eux, c’est assez incompatible !… En revanche, avec vous, chers lecteurs, je prends le pari contraire ! Trois solutions pour nous soutenir : cliquez ici.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertés.