Quand on fustige la RĂ©publique anthropophage dite « française », on est en fait portĂ© par le mĂȘme amour de la France et de l’Europe que les dissidents soviĂ©tiques naguĂšre poussĂ©s par cette soif de renaissance propres aux peuples de l’Eurasie luttant contre le socialisme meurtrier de l’URSS.

VoilĂ  pourquoi abattre l’hĂ©ritier direct de Sarkozy-Hollande, ce gouvernement de Macron avec ses maĂźtres cosmopolites, est l’expression ultime d’une certaine charitĂ© envers les Français et les autres nations de l’Occident ployant sous le joug de la communautĂ© prĂ©tendument « europĂ©enne ».

Or, cette enclave de libertĂ©s relatives qu’est la ConfĂ©dĂ©ration helvĂ©tique, mon pays, je la prĂ©viens dĂšs maintenant, quelques mois avant que la France de Macron n’implose : premiĂšrement, sortir de la Convention de Schengen et, deuxiĂšmement, casser les accords bilatĂ©raux avec la France voisine, ce pays qui vit dans un Ă©tat d’urgence permanent, autrement dit dans une quasi-situation de guerre depuis 2015 (un dĂ©sastre civique qui sera bientĂŽt Ă©ternisĂ© par Macron dans le Code pĂ©nal).

Des millions de Français poussĂ©s Ă  bout par les rĂ©formes d’un Macron brisant le Code du travail national et faisant imploser de ce fait l’équilibre Ă©conomique des pays voisins en toute connaissance de cause submergeront bientĂŽt la Suisse (comme ce fut le cas jadis pendant les guerres 1870-1871, 1914-1918, 1939-1945) si aucune barriĂšre n’est au prĂ©alable dressĂ©e.

Seulement, cette fois-ci, ce seront des millions d’Africains et d’Asiates, naturalisĂ©s par des gouvernements français criminels, qui, majoritairement occuperont la Suisse, faisant valoir leur carte d’identitĂ© française !

Il est cependant primordial pour l’esprit europĂ©en que ce poumon alpin de l’Europe reste de prĂ©fĂ©rence indemne de la folie de cette Ve RĂ©publique schizophrĂšne ayant Ă©lu un prĂ©sident sans qu’il n’ait Ă  prĂ©senter de programme prĂ©cis.

De mĂȘme, il est vital que la Suisse, au lieu d’accueillir les Afro Asiates, dĂ©marre une nouvelle politique d’asile visant Ă  recevoir des rĂ©fugiĂ©s politiques bien plus authentiques, ces Français de souche persĂ©cutĂ©s par la rĂ©publique macronienne pour des raisons ethniques et religieuses.

Je prĂ©sume que la Convention de GenĂšve telle qu’elle dĂ©finit actuellement les droits des rĂ©fugiĂ©s politiques pourrait permettre Ă  des milliers de Français de souche d’obtenir le statut de rĂ©fugiĂ©s politiques en Suisse !

Cette famille française des PyrĂ©nĂ©es Orientales par exemple (cliquez ici) pourrait parfaitement obtenir l’asile politique en Suisse car chassĂ©e de son domicile non seulement pour ses origines ethniques françaises, mais Ă©galement en raison de son engagement politique patriotique.

Mieux encore : si cette famille parvient Ă  prouver que les pouvoirs locaux l’avaient consciemment abandonnĂ©e Ă  la vengeance d’une communautĂ© ethnique et religieuse alors majoritaire (ce qui ne fut pas sans rĂ©percussion sur la santĂ© des deux adultes et l’équilibre psychique des trois enfants en bas Ăąge), l’asile politique en Suisse reviendrait Ă  ces personnes de plein droit, exactement pour les mĂȘmes raisons que celles pour lesquelles naguĂšre j’ai obtenu l’asile politique en France, chassĂ© de l’URSS que je fus par des persĂ©cutions antisĂ©mites. Je sais donc de quoi je parle.

J’estime par ailleurs que le gouvernement de Macron, et son gourou en particulier, vit dans un Ă©cartĂšlement constant entre sa posture moralisatrice et cette dictature avĂ©rĂ©e qu’il installe Ă  tous les niveaux en France, raison pour laquelle la ConfĂ©dĂ©ration helvĂ©tique devrait faire entrer, refusant de se laisser submerger par les crĂ©tins d’électeurs cocufiĂ©s de Macron qui viendront trĂšs bientĂŽt chercher la gamelle dĂšs que la RĂ©publique française aura sombrĂ© dans un dĂ©sastre prĂ©visible, les vrais dissidents idĂ©ologiques, ces Français qui, pour la grandeur future de la France et de l’Europe, quittent actuellement la France et exigent d’ĂȘtre dĂ©chus de leur nationalitĂ© française : un Rivarol Ă  Berlin ou un Savoisien Maistre Ă  Saint-PĂ©tersbourg ont plus servi l’esprit français que la plĂšbe rĂ©gicide de braves citoyens qui a submergĂ© Paris le 21 janvier 1793.

Un regard de bon sens ne peut que prévoir la catastrophe économique, politique, démographique mais surtout civilisationnelle qui attend la France actuelle avec ses centaines de zones occupées par des puissances étrangÚres (cliquez ici).

Commencer par dresser un barrage entre la Suisse et cette Ve RĂ©publique française en Ă©tat d’urgence permanent et son sordide pouvoir totalitaire n’est que la manifestation du bon sens de tout peuple qui souhaite sa survie en dĂ©pit de l’acharnement cosmopolite cherchant Ă  le contaminer par tous les moyens.

Chacun des Ă©lĂ©ments Ă©voquĂ©s oĂč je fustige Macron et ses marionnettistes frappe dans son cƓur mĂȘme ce systĂšme haĂŻssant les nations et s’acharnant Ă  tout prix Ă  les mĂ©tisser.

Vous avez aimé cet article ?

EuroLibertĂ©s n’est pas qu’un simple blog qui pourra se contenter ad vitam aeternam de bonnes volontĂ©s aussi dĂ©vouĂ©es soient elles
 Sa promotion, son dĂ©veloppement, sa gestion, les contacts avec les auteurs nĂ©cessitent une Ă©quipe de collaborateurs compĂ©tents et disponibles et donc des ressources financiĂšres, mĂȘme si EuroLibertĂ©s n’a pas de vocation commerciale
 C’est pourquoi, je lance un appel Ă  nos lecteurs : NOUS AVONS BESOIN DE VOUS DÈS MAINTENANT car je doute que George Soros, David Rockefeller, la Carnegie Corporation, la Fondation Ford et autres Goldman-Sachs ne soient prĂȘts Ă  nous aider ; il faut dire qu’ils sont trĂšs sollicitĂ©s par les medias institutionnels
 et, comment dire, j’ai comme l’impression qu’EuroLibertĂ©s et eux, c’est assez incompatible !
 En revanche, avec vous, chers lecteurs, je prends le pari contraire ! Trois solutions pour nous soutenir : cliquez ici.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.