Le temps ne fait rien à l’affaire


"Passer pour un idiot aux yeux d’un imbĂ©cile est une voluptĂ© de fin gourmet
"

« Le temps ne fait rien Ă  l’affaire » : c’est ce qu’affirmait en 1961 ce cher Brassens lorsqu’il honorait les cons d’une maniĂšre toute personnelle, cons caduques ou cons dĂ©butants, petits cons de la derniĂšre averse, vieux cons des neiges d’antan. Depuis rien n’a vraiment changĂ© m... Lire la suite

Charlemagne

Charles, Karl ou Carolus ?

"L’abominable histoire de France"

Sur le parvis de la cathĂ©drale de Paris s’élĂšve une statue massive de Charlemagne. Mais, au fait, qu’est qu’elle fiche là ? N’aurait-elle pas plutĂŽt sa place Ă  Berlin ? En tout cas, les efforts des historiens du XIXe siĂšcle, pour faire de Charlemagne le prĂ©dĂ©cesseur d’Hugues Cape... Lire la suite

Clovis le barbare

Clovis a de quoi pavoiser

"L'abominable histoire de France"

  Tout ce que nous avons dit Ă  propos des Francs qui prĂ©cĂ©dĂšrent Clovis est attestĂ©, et on ne le raconte jamais. Tandis qu’à peu prĂšs tout ce qu’on raconte de lui est lĂ©gendaire, et on le rĂ©pĂšte sans cesse. (suite…)... Lire la suite

Un traĂźtre parmi nous

"L’abominable histoire de France n° 6"

Sous prĂ©texte de faire de VercingĂ©torix le premier hĂ©ros d’une France qui n’existait pas, on a racontĂ© son histoire n’importe comment. Lisons par exemple le Tour de France par deux enfants, de G. Bruno : « Au jour dĂ©signĂ© d’avance, toute la Gaule se souleva d’un seul coup ». T... Lire la suite

Alésia, connais pas

"Abominable histoire de France n° 5"

AprĂšs Gergovie, voilĂ  donc CĂ©sar repoussĂ© vers le nord, quelque part entre la Seine et le Rhin. Par oĂč regagner la Province ? Il le dit lui-mĂȘme : « In Sequanos iter fecit », ce qui veut dire qu’il se dirige vers les pays des SĂ©quanes. Pas qu’il le traverse, sans quoi il aurait d... Lire la suite

Vercingétorix et son Jules

"Abominable histoire de France n° 4"

La Gaule n’était qu’une partie du monde celte, qui allait de l’Atlantique aux Carpathes, et dont une bonne partie Ă©tait dĂ©jĂ  colonisĂ©e depuis le IIe siĂšcle avant notre Ăšre, notamment la Narbonnaise, qui s’étendait Ă  l’ouest jusqu’à l’Aquitaine, et au nord jusqu’à Lyon et au lac L... Lire la suite

Nos ancĂȘtres les Gaulois ?

"Abominable histoire de France n° 2"

L’expression « nos ancĂȘtres les Gaulois » dĂ©crit-elle une rĂ©alitĂ©, ou bien est-elle une simple façon de parler, un slogan, Ă  la maniĂšre du « Madame Bovary, c’est moi » de Flaubert, ou du « Ich bin ein Berliner » du prĂ©sident Kennedy ? (suite…)... Lire la suite