Guillaume de Nogaret.

Anagni et Avignon

"L’abominable histoire de France"

La politique de Philippe IV le Bel trahit un changement de conception de la nature des liens entre le roi et ses sujets : les principes de la fĂ©odalitĂ© cĂšdent le pas Ă  la notion de souverainetĂ©. Ça peut se comprendre. L’ennui, c’est que le roi n’a reçu aucun mandat de ses vassaux... Lire la suite

Philippe IV.

Le bonheur dans le crime

"L’abominable histoire de France"

  Lavisse Ă©crit que « les progrĂšs de la puissance royale ont Ă©tĂ© particuliĂšrement marquĂ©s sous saint Louis et sous Philippe le Bel ». Mais les moyens diffĂšrent ! Saint Louis avait fondĂ© le parlement ; Philippe le Bel employa des lĂ©gistes Ă  son profit. Le premier avait fon... Lire la suite

Saint Louis

Faites l’amour, pas la guerre

"L’abominable histoire de France"

  Les historiographes des rois ont, bien entendu, exaltĂ© les vertus de saint Louis, que ses successeurs n’ont pas imitĂ©es souvent. Les historiens rĂ©publicains et nationalistes du XIXe siĂšcle ont trouvĂ©, eux aussi, qu’un saint faisait joli dans la galerie des « quarante ro... Lire la suite

La fin d’une Ripoublique ou la promesse d’un nouvel État ?

"Par le peuple, pour le peuple
 ou le néant"

La mochetĂ© morale de la campagne des prĂ©sidentielles (et ce sera pire lors des lĂ©gislatives suivantes) ne fait que rĂ©vĂ©ler la profondeur de notre dĂ©chĂ©ance : la Nation française, submergĂ©e d’inutiles alluvions d’origine extra-europĂ©enne, est aveulie, vulgaire, minable. (suite&he... Lire la suite