Virtua Shot utilise un simulateur de tir qui a la particularitĂ© d’ĂȘtre particuliĂšrement immersif. Il permet au « tireur » de coller au plus prĂšs de la rĂ©alitĂ© dans le cadre de situations critiques, par nature imprĂ©visibles. Ce simulateur est unique en Europe et il est basĂ© Ă  NĂźmes. Lengadoc Info est allĂ© Ă  la rencontre du patron de Virtua Shot, Julien Formisano et d’Olivier Wirz le reprĂ©sentant de la sociĂ©tĂ© suisse Meritis chargĂ©e du dĂ©veloppement du simulateur pour l’Europe et le Moyen Orient.

Virtua Shot, une idée novatrice dans le milieu du tir et de la sécurité

Ce qui frappe lorsqu’on teste le simulateur VIR TRA 300 chez Virtua Shot, c’est tout d’abord la diffĂ©rence de niveau par rapport Ă  l’existant. Les seules façons de s’entraĂźner consistaient jusqu’à prĂ©sent, en des sĂ©ances de drill en stand de tir qui restent fortement limitĂ©es. Du fait essentiellement de la dangerositĂ© des dĂ©placements lors de tir Ă  balles rĂ©elles. Quelques unitĂ©s ont la chance de possĂ©der des structures Ă©volutives rĂ©pliquant au mieux l’intĂ©rieur de bĂątiments. Le simulateur virtuel en dotation dans l’armĂ©e française, le SITAL (SImulateur de Tir Ă  l’Arme LĂ©gĂšre) est ce qui se faisait de plus moderne avec la projection de scĂ©narios sur un Ă©cran de toile. PrĂ©sentĂ© comme un outil 2.0, le SITAL permet au professionnel de travailler ses cadres d’ordre au niveau du groupe de combat. De l’avis gĂ©nĂ©ral chez les militaires, le SITAL n’est vraiment pas au point


C’est Ă  partir de ce constat et pour que les forces de sĂ©curitĂ© soient formĂ©es au mieux que Julien Formisano s’est lancĂ© dans l’aventure. AprĂšs avoir contactĂ© Meritis, il a dĂ©cidĂ© de franchir le pas.

Le simulateur VIR TRA 300 est un logiciel largement rĂ©pandu aux États-Unis. Il existe lĂ -bas environ 250 sites d’entrainement pour zĂ©ro en Europe. Virtua Shot Ă  NĂźmes est donc pionnier en la matiĂšre et Ă  ce titre attire dĂ©jĂ  toutes les unitĂ©s spĂ©cialisĂ©es du Grand Sud.  » NĂźmes est un vĂ©ritable carrefour, c’est facile d’accĂšs pour tout le monde  » prĂ©cise Julien Formisano. Cet ancien lĂ©gionnaire a d’ailleurs montĂ© son entreprise de sĂ©curitĂ© au sud de la mĂ©tropole.

Un simulateur de tir Ă  la pointe de la technologie

CotĂ© technique, les avantages sont nombreux pour un encombrement trĂšs faible. L’ensemble de l’outil tient dans un container auquel on adjoint deux extensions semi-rigides. Le tout a donc l’avantage Ă©norme d’ĂȘtre aisĂ©ment transportable. A l’intĂ©rieur, une rĂ©gie d’assez faible encombrement avec aux commandes, le moniteur de tir, derriĂšre deux Ă©crans d’ordinateur.

Les tireurs peuvent ĂȘtre au nombre de 6 mais le travail en binĂŽme ou trinĂŽme semble l’idĂ©al. Le groupe se place au centre de la piĂšce et est entourĂ© par 5 Ă©crans de 2m de haut sur lesquels est projetĂ© le scĂ©nario. 5 vidĂ©o-projecteurs sont prĂ©sents afin de couvrir les 300 degrĂ©s. C’est cet aspect lĂ  qui rend l’expĂ©rience ultra immersive. Le travail en Ă©quipe est de fait obligatoire et stimule la communication entre les « tireurs ». Ces derniers auront la possibilitĂ© de travailler le dĂ©placement et l’interaction au sein de l’équipe.

CotĂ© armement, on touche lĂ  aussi au plus prĂšs de la rĂ©alitĂ© puisque l’on tire avec de vraies armes spĂ©cialement modifiĂ©es pour l’exercice. Un M4 en guise de fusil d’assaut et un Glock en arme de poing dont les chargeurs sont Ă©quipĂ©s de cartouches de gaz qui vont permettre de simuler le recul (80% du rĂ©el). Petit plus que nous avons tenu Ă  tester: un boitier Ă©lectrique fixĂ© au ceinturon sanctionnera le tireur en cas d’erreur par une forte dĂ©charge Ă©lectrique simulant un tir adverse. Edifiant!

La grande quantitĂ© de scĂ©narios permet de travailler sur de nombreuses situations. D’autant qu’un scĂ©nario peut Ă©voluer en cours de route d’un simple clic du moniteur. Ainsi, si le tireur rĂ©agit correctement en adoptant la bonne psychologie face Ă  l’agresseur virtuel, ce dernier pourra parfaitement obtempĂ©rer calmement au lieu de basculer dans un excĂšs de violence.

Tout exercice est suivi par un dĂ©briefing oĂč le moniteur de tir va pouvoir Ă©valuer le comportement de son Ă©quipe. Le comportement de chaque tireur, ainsi que chacun de ses tirs, pourra ĂȘtre parfaitement isolĂ©. Les impacts sur les cibles sont trĂšs prĂ©cis et seront diffĂ©renciĂ©s des points de visĂ©e.

On l’aura compris, le simulateur n’est pas un jeu oĂč il faut dĂ©gommer tout ce qui bouge. Bien au contraire, il permet aux forces de l’ordre, de travailler le plus efficacement possible selon la situation recherchĂ©e. L’accent est mis sur l’attitude du professionnel autant que sur sa capacitĂ© Ă  bien viser.

Un outil pour les pros mais pas que


Le simulateur VIR TRA 300 de Virtua Shot est un vĂ©ritable outil adaptĂ© aux besoins des professionnels du maintien de l’ordre en gĂ©nĂ©ral. Toutes sortes d’uniformes se succĂšdent sur ce terrain situĂ© au marchĂ© gare de NĂźmes. Le matin de notre reportage c’était une Ă©quipe du « Groupe » (le GIGN) qui Ă©tait Ă  l’Ɠuvre. L’aprĂšs-midi nous Ă©tions avec la Police Municipale d’Arles qui, bien que n’étant pas Ă©quipĂ©e d’arme Ă  feu, faisait un stage « dĂ©couverte ». Les retours sont unanimes, le simulateur est trĂšs performant.

Avantage considĂ©rable, le simulateur n’est pas rĂ©servĂ© qu’aux professionnels. Tout citoyen peut venir se tester en condition. La recrudescence des attentats terroristes islamistes Ă  l’arme de guerre, de type Bataclan a vu l’engouement des français pour les stands de tir et pour les armes Ă  feu en gĂ©nĂ©ral. Virtua Shot accueille ainsi le public sur rĂ©servation depuis le site, le week-end de 10h00 Ă  22h00. Il est conseillĂ© de venir Ă  plusieurs pour bĂ©nĂ©ficier de tarifs rĂ©duits car, et c’est bien le seul hic, le simulateur n’est pas Ă  portĂ©e de toutes les bourses.

Article paru sur le site Nßmes. Lengadoc Info.

Vous avez aimé cet article ?

EuroLibertĂ©s n’est pas qu’un simple blog qui pourra se contenter ad vitam aeternam de bonnes volontĂ©s aussi dĂ©vouĂ©es soient elles
 Sa promotion, son dĂ©veloppement, sa gestion, les contacts avec les auteurs nĂ©cessitent une Ă©quipe de collaborateurs compĂ©tents et disponibles et donc des ressources financiĂšres, mĂȘme si EuroLibertĂ©s n’a pas de vocation commerciale
 C’est pourquoi, je lance un appel Ă  nos lecteurs : NOUS AVONS BESOIN DE VOUS DÈS MAINTENANT car je doute que George Soros, David Rockefeller, la Carnegie Corporation, la Fondation Ford et autres Goldman-Sachs ne soient prĂȘts Ă  nous aider ; il faut dire qu’ils sont trĂšs sollicitĂ©s par les medias institutionnels
 et, comment dire, j’ai comme l’impression qu’EuroLibertĂ©s et eux, c’est assez incompatible !
 En revanche, avec vous, chers lecteurs, je prends le pari contraire ! Trois solutions pour nous soutenir : cliquez ici.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.