C’est l’été : les vacances pour beaucoup, mais pas pour deux malandrins nord-Africains, curieux de connaĂźtre la Suisse, ses fromages, ses coffres plus tellement secrets et surtout
 ses touristes !

Les deux touristes exotiques pourront sans doute compter sur l’aide d’associations anti-racistes


Les deux touristes exotiques pourront sans doute compter sur l’aide d’associations anti-racistes


Car le « vivre ensemble », pour eux, c’est aussi et surtout, le « voler lĂ -bas » et sans distinction de races ou de religions car leurs victimes sont natifs de tous les continents : argentins, indiens, luxembourgeois ou russes. C’est sĂ»r, les deux compĂšres s’intĂ©ressaient moins Ă  leurs origines qu’à leurs portefeuilles et bagages bien remplis.

« Lundi matin, plusieurs mois aprĂšs les faits, deux Nord-Africains trentenaires comparaissaient l’un aprĂšs l’autre au Tribunal de police. ArrĂȘtĂ©s tous deux Ă  Annemasse, oĂč ils sĂ©journaient, ils assurent s’ĂȘtre retrouvĂ©s dans le mĂȘme hĂŽtel par hasard […] », nous rapporte le toujours bien informĂ© site de la rĂ©information helvĂ©tique LesObservateurs.ch.

Mais c’est La Tribune de GenĂšve qui enfonce le clou en citant l’un des prĂ©venus qui venait Ă  GenĂšve « pour se promener et commettre des vols »  Reconnaissons Ă  ce monsieur une benoĂźte franchise assez rare en la circonstance.

C’est sans doute pour cela que le Tribunal de police s’est montrĂ© particuliĂšrement clĂ©ment, leur infligeant de simples « peines privatives de libertĂ© de 7 et 12 mois avec sursis », ce qui a permis aux deux touristes en mal de rapines de recouvrer une libertĂ© que n’est venu assombrir aucun remboursement Ă©ventuel des victimes : pourquoi donc ?

Quant Ă  une Ă©ventuelle expulsion, gageons qu’il n’en sera que modĂ©rĂ©ment question et assurĂ©ment moins encore d’un dĂ©but de commencement d’exĂ©cution : les deux touristes exotiques  pourront sans doute compter sur l’aide d’associations anti-racistes qui fleurissent tout autant au pays de Guillaume Tell qu’en celui de Jeanne d’Arc.

Pour la majoritĂ© des gens, en Ă©tĂ©, c’est leur lieu de travail qui ferme ; pour d’autres, c’est juste leur travail qui se dĂ©place


EuroLibertĂ©s : toujours mieux vous rĂ©-informer 
 GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le systÚme ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertĂ©s rĂ©-informe parce qu’EuroLibertĂ©s est un mĂ©dia qui ne dĂ©pend ni du SystĂšme, ni des banques, ni des lobbies et qui est dĂ©gagĂ© de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertĂ©s est un acteur incontournable de dissection des politiques europĂ©ennes menĂ©es dans les États europĂ©ens membres ou non de l’Union europĂ©enne.

Ne bĂ©nĂ©ficiant d’aucune subvention, Ă  la diffĂ©rence des mĂ©dias du systĂšme, et intĂ©gralement animĂ© par des bĂ©nĂ©voles, EuroLibertĂ©s a nĂ©anmoins un coĂ»t qui englobe les frais de crĂ©ation et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les dĂ©placements indispensables pour la rĂ©alisation d’interviews.

EuroLibertĂ©s est un organe de presse d’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral. Chaque don ouvre droit à une dĂ©duction fiscale Ă  hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une dĂ©duction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coĂ»te en rĂ©alitĂ© que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertĂ©s (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigĂ© vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sĂ©curisĂ©e.‹ 

3 : Faire un don par chĂšque bancaire Ă  l’ordre d’EuroLibertĂ©s

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-BicĂȘtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99

A propos de l'auteur

Philippe Randa

Directeur du site EuroLibertĂ©s. Ancien auditeur de l’Institut des Hautes Études de DĂ©fense Nationale, chroniqueur politique, Ă©diteur (Ă©ditions Dualpha, DĂ©terna et L'Æncre) et auteur de plus d’une centaine de livres. SociĂ©taire de l’émission « Bistrot LibertĂ© » sur TVLibertĂ©s, il co-anime avec Roland HĂ©lie l'Ă©mission « SynthĂšse » sur Radio LibertĂ©s tous les jeudi. Derniers livres publiĂ©s : "Le dĂ©fi" (avec Marie-Simone Poublon) aux Ă©ditions Dualpha et "Le dictionnaire sulfureux" aux Ă©ditions SynthĂšse nationale.

Articles similaires