Les conditions de dĂ©tention en France sont dĂ©plorables. Certains peuvent s’en rĂ©jouir en pensant que les condamnĂ©s « l’ont bien mĂ©ritĂ©s », mais c’est oublier que le personnel pĂ©nitentiaire en ait Ă©galement victime avec des risques d’émeutes ou de violences accrus.surpopulation carcerale

De plus, la population carcĂ©rale française est parmi les plus Ă©levĂ©es d’Europe, sans compter les quelques 100 000 peines d’emprisonnement qui ne sont pas exĂ©cutĂ©es pour diverses raisons, notamment le manque de place


L’urgence d’une rĂ©forme fait donc l’unanimitĂ©, mais celle de la justice, prĂ©sentĂ©e le 20 avril dernier en conseil des ministres pour entre autres, dĂ©lester les prisons, sera-t-elle vraiment la bonne ?

Si les peines infĂ©rieures Ă  six mois seront dĂ©sormais exĂ©cutĂ©es hors prison, Emmanuel Macron ayant indiquĂ© qu’« il y a peu de gens vraiment dangereux pour la sociĂ©tĂ© Ă  qui on donne moins de six mois de prison », il revient dans le mĂȘme temps sur sa promesse Ă©lectorale de construire 15 000 places supplĂ©mentaires car « compte tenu des contraintes qui pĂšsent sur la construction d’établissements pĂ©nitentiaires, il apparaĂźt possible de construire 7 000 places sur le quinquennat. »

Rappelons que « depuis 1990, la capacitĂ© du parc pĂ©nitentiaire français a augmentĂ© de 60 %, soit 22 000 places supplĂ©mentaires en vingt-six ans. Mais ces investissements n’ont jamais rĂ©ussi à endiguer le problĂšme de la surpopulation carcĂ©rale », selon Le Monde.

Au 1er avril dernier, le nombre des dĂ©tenus dans nos prisons a par ailleurs atteint le chiffre de 70 367 ! (il Ă©tait de 68 974 au 1er janvier), alors qu’il y a moins de 60 000 « places disponibles » ; un record 
 dont on se serait bien passé !

Voir Ă©galement l’article du site ParisVox : cliquez ici.

EuroLibertĂ©s : toujours mieux vous rĂ©-informer 
 GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le systÚme ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertĂ©s rĂ©-informe parce qu’EuroLibertĂ©s est un mĂ©dia qui ne dĂ©pend ni du SystĂšme, ni des banques, ni des lobbies et qui est dĂ©gagĂ© de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertĂ©s est un acteur incontournable de dissection des politiques europĂ©ennes menĂ©es dans les États europĂ©ens membres ou non de l’Union europĂ©enne.

Ne bĂ©nĂ©ficiant d’aucune subvention, Ă  la diffĂ©rence des mĂ©dias du systĂšme, et intĂ©gralement animĂ© par des bĂ©nĂ©voles, EuroLibertĂ©s a nĂ©anmoins un coĂ»t qui englobe les frais de crĂ©ation et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les dĂ©placements indispensables pour la rĂ©alisation d’interviews.

EuroLibertĂ©s est un organe de presse d’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral. Chaque don ouvre droit à une dĂ©duction fiscale Ă  hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une dĂ©duction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coĂ»te en rĂ©alitĂ© que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertĂ©s (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigĂ© vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sĂ©curisĂ©e.‹ 

3 : Faire un don par chĂšque bancaire Ă  l’ordre d’EuroLibertĂ©s

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-BicĂȘtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99