Le 24 juillet 2017, sous la plume de Valérie Duby, Le Matin titre : « CE GENEVOIS STOPPE LES MIGRANTS.

OPÉRATION : Jean-David Cattin, ancien premier lieutenant de l’armĂ©e suisse, est Ă  la tĂȘte de Defend Europe, l’ONG qui veut bloquer les bateaux des migrants en MĂ©diterranĂ©e. »

Cet article a l’ambition de nous expliquer ce que nous devons penser de la mission Defend Europe.

DÚs le départ, tout lecteur averti comprend la musique : il va y avoir des Bons et des Méchants, ces derniers seront tout noirs alors que les autres brilleront à nous aveugler.

Pour endosser le rĂŽle du diable, Jean-David Cattin a toutes les qualitĂ©s requises : officier dĂ©froquĂ©, personnage animant en Ă©tĂ© « “L’universitĂ© Identitaire”, sorte de camp oĂč l’on s’entraĂźne notamment aux sports de combat. »

D’ailleures Denis Froidevaux, ancien prĂ©sident de la SociĂ©tĂ© suisse des officiers, enfonce dĂ©finitivement ce clou dans le 20 minutes du mĂȘme jour : « Être officier n’empĂȘche pas la stupiditĂ©. […] Certaines personnes sont supĂ©rieurement intelligentes. D’autres se cherchent. Il s’agit sĂ»rement d’un jeune homme dĂ©sorientĂ©, en quĂȘte d’un but dans la vie. »

Dans le rĂŽle des Bons, nous avons bien sĂ»r l’auteure de l’article, Madame ValĂ©rie Duby, puis le susmentionnĂ© ancien prĂ©sident de la SociĂ©tĂ© suisse des officiers (un gage d’objectivitĂ© et de sĂ©rieux), enfin les « damnĂ©s de la terre » de notre temps, Ă  savoir les migrants dont les mĂ©dias nous abreuvent jusqu’à plus soif.

Tout cela est décidément trop cousu de fil blanc, il doit y avoir un cadavre dans le placard !

Mais oui : il faut absolument tourner en ridicule le fait que Jean-David Cattin tente d’attirer l’attention du public sur un vrai problùme, le plus important problùme de notre temps.

Les pays d’Europe occidentale sont en train de sombrer sous l’invasion « pacifique » des migrants venus du tiers-monde, assez exactement comme Jean Raspail l’avait dĂ©crit (Le Camp des Saints, 1973).

Peut-on s’y opposer ? Si oui, comment ?

Voilà en tout cas à quoi s’attaque notre Churchill actuel, et nos Daladier du moment ne valent pas mieux que l’original.

Il est certes possible de faire taire Jean-David Cattin, mais hĂ©las rien ne sera rĂ©solu, pas plus qu’en 1938.

Pourtant, comme avant 1938, des avertissements lucides et incontestables n’ont pas manquĂ©.

Ainsi dans 20 minutes du 2 juin 2015 : « D’aprĂšs le Premier ministre hongrois Viktor Orban, les migrations actuelles vers l’Europe menacent la civilisation du continent. C’est dans le cadre d’une confĂ©rence en l’honneur de l’ex-chancelier conservateur allemand Helmut Kohl que le dirigeant populiste a lancĂ© sa dĂ©claration choc : « Une migration de masse se produit aujourd’hui dans le monde, et elle pourrait changer la face de la civilisation europĂ©enne. Si cela se produit, cela sera irrĂ©versible. »

Et de poursuivre : « S’il y a une Europe multiculturelle, on ne reviendra pas en arriĂšre, ni vers une Europe chrĂ©tienne, ni vers le monde des cultures nationales. [
] Si nous faisons une erreur aujourd’hui, ce sera pour toujours. »

Encore un mot d’encouragement Ă  Jean-David Cattin, ce « jeune homme dĂ©sorientĂ©, en quĂȘte d’un but dans la vie », cet officier stupide selon notre gĂ©nie Froidevaux : M. Cattin, ne dĂ©sespĂ©rez pas, vous ĂȘtes jeune, dĂ©sorientĂ©, stupide mais vos complices (Churchill, Raspail, Orban, …) ont dĂ©gustĂ© les mĂȘmes compliments – les esprits libres vont vous jalouser de vous retrouver en si bonne compagnie.

Cenator, 25 juillet 2017

Article publié sur le site LesObservateurs.ch.

Vous avez aimé cet article ?

EuroLibertĂ©s n’est pas qu’un simple blog qui pourra se contenter ad vitam aeternam de bonnes volontĂ©s aussi dĂ©vouĂ©es soient elles
 Sa promotion, son dĂ©veloppement, sa gestion, les contacts avec les auteurs nĂ©cessitent une Ă©quipe de collaborateurs compĂ©tents et disponibles et donc des ressources financiĂšres, mĂȘme si EuroLibertĂ©s n’a pas de vocation commerciale
 C’est pourquoi, je lance un appel Ă  nos lecteurs : NOUS AVONS BESOIN DE VOUS DÈS MAINTENANT car je doute que George Soros, David Rockefeller, la Carnegie Corporation, la Fondation Ford et autres Goldman-Sachs ne soient prĂȘts Ă  nous aider ; il faut dire qu’ils sont trĂšs sollicitĂ©s par les medias institutionnels
 et, comment dire, j’ai comme l’impression qu’EuroLibertĂ©s et eux, c’est assez incompatible !
 En revanche, avec vous, chers lecteurs, je prends le pari contraire ! Trois solutions pour nous soutenir : cliquez ici.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.