Vous ĂȘtes nombreux, chers lecteurs fidĂšles d’EurolibertĂ©s, Ă  me poser cette question aussi pertinente que d’actualitĂ©, le pĂ©ril russe est-il imminent ?

Tentons, si vous le voulez bien, d’apporter une rĂ©ponse scientifiquement Ă  ce problĂšme, en rĂ©futant tout argument subjectif susceptible de mettre en doute le rĂ©sultat irrĂ©futable de cette Ă©tude, dont le noble objectif et de sauver la vie Ă  un maximum de reprĂ©sentants de cette gĂ©nĂ©ration future dans ce beau pays qui est la France qui elle n’en a plus (de futur).

Pour ce faire, je vous propose de suivre rigoureusement une mĂ©thode Ă©prouvĂ©e en nous livrant Ă  un inventaire exhaustif, liĂ© Ă  l’observation, concernant les rĂ©alitĂ©s nationales.

En France :

  • Nous n’avons pas de pĂ©trole.
  • Nous n’avons plus d’idĂ©es.
  • Nous n’avons plus d’ingĂ©nieurs.
  • Nous n’avons plus d’industrie.
  • Nous n’avons plus de travail.
  • Nous n’avons plus d’argent.
  • Nous avons plus de justice.
  • Nous n’avons plus d’école.

Par contre :

  • Nous avons du chĂŽmage.
  • Nous avons des terroristes.
  • Nous avons des mĂ©dias Ă  la solde du systĂšme.
  • Nous avons des migrants.
  • Nous avons 22 % de malades mentaux.
  • Nous avons des Ă©lecteurs de Macron.
  • Nous avons un gouvernement composĂ© de gens « honnĂȘtes ».
  • Nous avons les impĂŽts les plus Ă©levĂ©s en Europe

Il est donc clair, au simple coup d’Ɠil, que le pĂ©ril russe est un mythe.

Vous pouvez partir Ă  la plage en paix, l’esprit dĂ©tendu et totalement libĂ©rĂ©, le cƓur lĂ©ger, avec votre progĂ©niture sa petite pelle et son seau, les Russes ne viendront pas nous les casser. Notre pays ne les intĂ©resse vraiment pas !

Étonnant non ?

Si vous choisissez d’ĂȘtre en vacances dans un pays europĂ©en voisin qui nous ressemble, votre devoir d’expatriĂ© saisonnier, humaniste et responsable, sera de rassurer la population locale qui ne manquera pas en retour de vous gratifier d’un accueil chaleureux vous garantissant un sĂ©jour estival inoubliable avant votre retour sur terre et vos retrouvailles avec les feuilles d’impĂŽts.   ,

Vous avez aimé cet article ?

EuroLibertĂ©s n’est pas qu’un simple blog qui pourra se contenter ad vitam aeternam de bonnes volontĂ©s aussi dĂ©vouĂ©es soient elles
 Sa promotion, son dĂ©veloppement, sa gestion, les contacts avec les auteurs nĂ©cessitent une Ă©quipe de collaborateurs compĂ©tents et disponibles et donc des ressources financiĂšres, mĂȘme si EuroLibertĂ©s n’a pas de vocation commerciale
 C’est pourquoi, je lance un appel Ă  nos lecteurs : NOUS AVONS BESOIN DE VOUS DÈS MAINTENANT car je doute que George Soros, David Rockefeller, la Carnegie Corporation, la Fondation Ford et autres Goldman-Sachs ne soient prĂȘts Ă  nous aider ; il faut dire qu’ils sont trĂšs sollicitĂ©s par les medias institutionnels
 et, comment dire, j’ai comme l’impression qu’EuroLibertĂ©s et eux, c’est assez incompatible !
 En revanche, avec vous, chers lecteurs, je prends le pari contraire ! Trois solutions pour nous soutenir : cliquez ici.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.

A propos de l'auteur

Joël Zaremba

JoĂ«l Zaremba est nĂ© Ă  Revin (08) en 1953. Amoureux de sa forĂȘt, grand amateur de champignons, bercĂ© par le rock’ n’ roll, animĂ© par le ballon rond, ses livres cultes de chevet sont signĂ©s Pierre Desproges, Pierre Dac ou encore Jean Yanne. Libre penseur depuis toujours, rebelle, il Ă©crit des chroniques dĂ©sobĂ©issantes pour EurolibertĂ©s.

Articles similaires