L’IA ou l’Intelligence Artificielle devrait ĂȘtre dotĂ©e d’un investissement de 1,5 milliard d’euros d’ici la fin du quinquennat Macron.

Oui, Emmanuel Macron rĂ©flĂ©chit
 Ă  l’intelligence artificielle française.

Intelligence artificielle

Intelligence artificielle.

La mathĂ©matique devrait tout rĂ©soudre selon CĂ©dric Villani, dĂ©putĂ© LREM et mathĂ©maticien, connu pour ĂȘtre une intelligence au service du PrĂ©sident Macron.

Que d’intelligences pour essayer de sortir la France du mauvais score de ses rĂ©sultats de productivité ! Nous sommes, rappelons-le, dernier en presque tout ! Alors que la chasse aux sorciĂšres commence par les contrĂŽles tous azimuts et les libertĂ©s bafouĂ©es, notre Ă©lite rĂ©flĂ©chit sur la façon de dĂ©velopper et surtout de garder nos derniers « cerveaux » dans le pays !

AprĂšs avoir ratĂ© le virage de l’informatique, Macron nous fait croire que nous allons rĂ©ussir le challenge de l’IA alors que les grandes puissances leaders sur ce marchĂ©, les AmĂ©ricains et les Chinois, ont une avance considĂ©rable.

Macron veut réinventer la révolution industrielle ! Qui y croira ?

Il suffirait de former des Ă©tudiants, d’allouer des fonds, d’attirer des chercheurs et des enseignants Ă  la pointe de la technologie. Peut-ĂȘtre y aurait-il parmi les migrants les « cerveaux » tant recherchĂ©s ?

Comment faire pour ne pas ĂȘtre distancé ? RĂ©-flĂ©-chir ! Le rapport de 200 pages de Villani fait le constat sur la façon dont nous, les grands cerveaux stratĂ©giques, pouvons sortir notre Ă©pingle du jeu. L’IA ne doit pas asservir l’humanitĂ©, mais la servir, c’est lĂ  tout l’enjeu et le risque !

AprĂšs le Grand Remplacement par la migration, voici le grand remplacement par l’Intelligence Artificielle et la robotique. Soros devrait investir le marchĂ© s’il ne l’a pas dĂ©jĂ  fait, car les gros sous promis par Macron et ses sbires sociaux-dĂ©mocrates europĂ©ens seront Ă©videmment dans le circuit Ă©conomique.

La paranoĂŻa nous guette. Nous allons nous faire voler nos idĂ©es par les entreprises Ă©trangĂšres et « nous ne serons plus qu’une colonie », explique CĂ©dric Villani. Quand j’entends ceci, je me demande vraiment oĂč sont les cerveaux ? Dans les ouvrages de science-fiction sans doute.

Nous ne sommes pas dans la course, mĂȘme pas au top 5, nous n’avons que « des ressources » semblerait-il. Doubler les salaires des chercheurs, leur donner un cadre de vie somptueux ne feront pas d’eux des lumiĂšres ! Jadis nos chercheurs cherchaient comme disait de Gaulle, aujourd’hui nous cherchons des chercheurs.

L’IA se rĂ©sumera Ă  la recherche contre le cancer (oui on connaĂźt dĂ©jà !), les armes lĂ©tales autonomes ou les algorithmes pour prĂ©voir les comportements criminels ou encore des technologies moins Ă©nergivores.

Cerveaux, levez-vous ! Nous allons avoir un Ă©tat fort, prĂȘt Ă  tout contrĂŽler (ah bon !) et Ă  intervenir.

L’Union europĂ©enne se doit de suivre la mouvance de l’IA. En France un « coordinateur interministĂ©riel » serait dĂ©signĂ© comme le souligne Villani.

Notre salut viendra de l’IA. Le « foudre de guerre » Macron le promet. À l’instar du robot chinois dĂ©branchĂ© pour avoir dit qu’il n’aimait pas le Parti communiste, espĂ©rons que l’avatar du cerveau Macron, soit dĂ©branché pour absence de culture gĂ©nĂ©rale et intolĂ©rance Ă  l’opposition !

Peut-ĂȘtre qu’avec l’IA, j’attraperai mon train !

EuroLibertĂ©s : toujours mieux vous rĂ©-informer 
 GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le systÚme ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertĂ©s rĂ©-informe parce qu’EuroLibertĂ©s est un mĂ©dia qui ne dĂ©pend ni du SystĂšme, ni des banques, ni des lobbies et qui est dĂ©gagĂ© de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertĂ©s est un acteur incontournable de dissection des politiques europĂ©ennes menĂ©es dans les États europĂ©ens membres ou non de l’Union europĂ©enne.

Ne bĂ©nĂ©ficiant d’aucune subvention, Ă  la diffĂ©rence des mĂ©dias du systĂšme, et intĂ©gralement animĂ© par des bĂ©nĂ©voles, EuroLibertĂ©s a nĂ©anmoins un coĂ»t qui englobe les frais de crĂ©ation et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les dĂ©placements indispensables pour la rĂ©alisation d’interviews.

EuroLibertĂ©s est un organe de presse d’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral. Chaque don ouvre droit à une dĂ©duction fiscale Ă  hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une dĂ©duction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coĂ»te en rĂ©alitĂ© que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertĂ©s (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigĂ© vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sĂ©curisĂ©e.‹ 

3 : Faire un don par chĂšque bancaire Ă  l’ordre d’EuroLibertĂ©s

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-BicĂȘtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99

A propos de l'auteur

Marie-Simone Poublon

Marie-Simone Poublon a publiĂ© un ouvrage aux Ă©ditions Dualpha, "Les oiseaux de la colĂšre", prĂ©facĂ© par Philippe Milliau, PrĂ©sident de TVLibertĂ©s. Elle publie aux Ă©ditions mariesimone.fr "Les ailes du Paradis", "Revin, le carnet d’une dĂ©couverte", "Neige et la baleine du Pacifique". Elle collabore Ă©galement Ă  la revue "MĂ©thode" des instituts franco-russes de Donetsk.

Articles similaires