« Si la Grande‑Bretagne quitte l’Union, la question du retrait de la République tchèque se posera nécessairement d’ici quelques années » vient de déclarer le Premier ministre tchèque. Malgré le bénéfice que tire la République tchèque des fonds d’investissements structurels européens, 62 % des Tchèques voteraient aujourd’hui contre l’adhésion à l’UE. Première raison de ce mécontentement : la politique immigrationniste instaurée par Bruxelles, massivement rejetée par les Tchèques.

(Source : http://lesobservateurs.ch)

A propos de l'auteur

Le Herault

Articles similaires