1) Berne, le 26 avril 2016 : la conseillĂšre fĂ©dĂ©rale socialiste Simonetta Sommaruga, heurtĂ©e par l’intervention de l’UDC Roger Köppel, quitte la salle du conseil national suivie par l’ensemble du groupe socialiste.

Madame Sommaruga est la ministre socialiste du DĂ©partement FĂ©dĂ©ral de justice et police. Elle s’occupe entre autres des questions de l’asile, sujet sur lequel elle est trĂšs (trop) gĂ©nĂ©reuse. Elle vient de mettre sur pied une nouvelle loi appelĂ©e « RĂ©vision de la loi sur l’asile » contre laquelle l’UDC a lancĂ© un rĂ©fĂ©rendum. Cette loi prĂ©voit d’offrir aux requĂ©rants des avocats gratuits et de pouvoir exproprier  (locaux ou terrains) des communes et mĂȘme des particuliers pour y loger les dits requĂ©rants. Le peuple votera sur ce sujet le 5 juin prochain.

D’autre part, Ă  la suite de l’initiative du 9 fĂ©vrier 2014 sur l’immigration de masse, acceptĂ©e par la majoritĂ© des citoyens (et toujours pas mise en Ɠuvre), le Conseil FĂ©dĂ©ral avait promis de ne pas Ă©tendre la libre circulation des personnes Ă  de nouveaux pays. Promesse non tenue puisqu’en mars 2016, le gouvernement a signĂ© un accord de libre circulation avec Zagreb.

C’est sur ces deux sujets que le conseiller national UDC Roger Köppel, (et rĂ©dacteur en chef du journal alĂ©manique Die Weltwoche) s’est exprimĂ©. Il a assĂ©nĂ© quelques vĂ©ritĂ©s Ă  Mme Sommaruga, ce qui lui a dĂ©plu. Elle a donc quittĂ© la salle, attitude indigne d’une conseillĂšre fĂ©dĂ©rale. Ce mouvement d’humeur « montre qu’elle n’accepte pas les critiques ; cela signifie qu’elle n’est pas ouverte Ă  la discussion. C’est un signe de faiblesse », comme l’a soulignĂ© le conseiller national Hans-Ueli Vogt.

Extrait de l’intervention de M. Köppel  (traduit de l’allemand) : « […] Je sais, Madame Sommaruga que vous n’aimez pas trop quand on appelle les choses par leur nom, quand on dit la vĂ©ritĂ©.

Vous prĂ©fĂ©rez parler de procĂ©dure d’approbation des plans au lieu de les appeler expropriations quand vous voulez dĂ©possĂ©der des citoyens de leurs maisons et de leurs appartements pour y installer des jeunes requĂ©rants de Gambie, de Somalie ou d’ÉrythrĂ©e que vous avez fait venir en tant que requĂ©rants d’asile.

Vous ĂȘtes allĂ©e contre la Constitution et contre la votation populaire, mais vous prĂ©fĂ©rez la nommer consultation ou exception, au lieu de dire que vous et vos collĂšgues vous ĂȘtes fait extorquer par l’UE avec l’extension de la libre circulation Ă  un nouvel État. […] »

Intervention complÚte de Roger Köppel ICI avec sous-titres en français.

Editorial de Roger Köppel sur le clash ICI.

 

2) NeuchĂątel, le 27 avril 2016 : le Grand Conseil neuchĂątelois  a votĂ© majoritairement en faveur de l’éligibilitĂ© des Ă©trangers au niveau cantonal, par 65 voix contre 47. L’ensemble de  l’UDC, une partie du PLR et des Verts LibĂ©raux ont votĂ© contre ce projet. La gauche, tous partis confondus, a massivement votĂ© pour. Le peuple votera donc prochainement sur le sujet. Affaire Ă  suivre.