Je tiens Ă  saluer l’excellent score de Norbert Hofer Ă  l’Ă©lection pour la prĂ©sidence de la RĂ©publique d’Autriche, mĂȘme s’il est de justesse insuffisant pour qu’il l’ait emportĂ©e comme beaucoup l’espĂ©rait. La dĂ©mocratie comme le peuple autrichien Ă  parlĂ©.

Une Ă©tape de plus a Ă©tĂ© franchie et sonne comme le signal qui va amplifier, les autres victoires Ă  venir dans les autres pays d’Europe et en particulier nous encourage Ă  combattre de toutes nos forces et de toutes nos Ăąmes, afin que Marine Le Pen, rejoigne le PrĂ©sident autrichien Ă  la tĂȘte d’un autre pays du « vieux continent » et qui nous est cher : la France.

LĂ  oĂč il y  a une volontĂ©, il y  a un chemin et un peuple qui se bat pour la LibertĂ© et sa SouverainetĂ©. Il est invincible quand il Ă  compris que c’est le dernier combat entre les forces de vie et celles de notre mort
 L’espĂ©rance est en marche et rien ne pourra plus l’arrĂȘter ; c’est la seule rĂ©percussion nĂ©cessaire et vitale que je vois aprĂšs cette Ă©lection.