La prĂ©sidente du Front National Marine Le Pen a prĂ©sentĂ© ce 16 novembre 2016 le logo de sa campagne Ă©lectorale pour les Ă©lections prĂ©sidentielles : une rose entourĂ©e du slogan « Marine prĂ©sidente ». La presse s’est interrogĂ©e sur la signification de cette rose qui est dĂ©crite par Marine comme Ă©tant bleue, alors que sur le logo la fleur apparaĂźt blanche.

Des journalistes ont Ă©crit qu’il s’agit du dĂ©tournement de la rose rouge des socialistes. Si celle-ci est en effet un symbole politique important, une rose d’une autre couleur a marquĂ© l’histoire : la rose blanche.

Marine Le Pen présente le logo de sa campagne présidentielle : la Rose bleue

Marine Le Pen présente le logo de sa campagne présidentielle : la Rose bleue.

La Rose blanche

La Rose blanche est un mouvement de rĂ©sistance au national-socialisme fondĂ© en 1942 Ă  Munich par de jeunes Allemands afin de lutter contre le national-socialisme. Plusieurs membres de cette organisation ont Ă©tĂ© arrĂȘtĂ©s aprĂšs avoir distribuĂ© des tracts dĂ©nonçant des exactions du rĂ©gime et appelant Ă  la rĂ©sistance. Hans et Sophie Scholl, ainsi que Christoph Probst, ont Ă©tĂ© exĂ©cutĂ©s. D’autres membres du mouvement ont Ă©tĂ© emprisonnĂ©s. Cette organisation patriotique reprĂ©sente un des trĂšs rares mouvements de la rĂ©sistance dĂ©mocratique au national-socialisme.

Origine du nom

Le nom « La Rose blanche » (Die Weiße Rose) figure sur les premiers tracts clandestins distribuĂ©s par l’organisation du mĂȘme nom. La raison du choix de celui-ci n’est pas claire et correspond au titre d’un roman d’un auteur allemand dont le pseudonyme est B. Traven et Ă©galement Ă  celui d’une production de l’écrivain allemand Clemens Brentano intitulĂ©e « Die Rosa Blanca ».

La nouvelle Rose blanche

Le 20 juillet 2012, la Rose blanche a Ă©tĂ© refondĂ©e en prĂ©sence d’une amie de Sophie Scholl, Susanne Zeller nĂ©e Hirzel. Cette derniĂšre a compris au cours des derniĂšres annĂ©es de sa vie qu’un nouveau totalitarisme est en marche, celui des anciens de 1968 qui, selon elle, font rĂ©gner sur la sociĂ©tĂ© leurs idĂ©es totalitaires. Elle s’est aussi opposĂ©e Ă  l’islamisme. Dernier membre de la Rose blanche en vie, elle est dĂ©cĂ©dĂ©e le 4 dĂ©cembre 2012.

Sophie Scholl

Sophie Scholl, membre du mouvement de résistance au national-socialisme « La Rose blanche ».

RĂ©action de Jean-Marie Le Pen

L’ancienne figure de proue du Front National Jean-Marie Le Pen, qui est en dispute avec sa fille Marine Ă  propos de la ligne idĂ©ologique suivie par le parti, a Ă©crit sur Twitter la phrase en allemand « Keine Rose ohne Dornen ! » trois heures aprĂšs la prĂ©sentation sur le mĂȘme site Internet par Marine du logo avec la rose. Cette phrase est tirĂ©e de la citation du philosophe allemand Arthur Schopenhauer « Keine Rose ohne Dornen. – Aber manche Dornen ohne Rosen. » (Pas de rose sans Ă©pines. Mais beaucoup d’épines sans roses). Jean-Marie Le Pen veut ainsi probablement mettre en avant le fait qu’il dĂ©sire ĂȘtre une Ă©pine dans le pied de la direction actuelle du Front National.

Citation de Clemens Brentano utilisée par Jean-Marie Le Pen sur Twitter.

Citation d’Arthur Schopenhauer utilisĂ©e par Jean-Marie Le Pen sur Twitter.

 

Vous avez aimé cet article ?

EuroLibertĂ©s n’est pas qu’un simple blog qui pourra se contenter ad vitam aeternam de bonnes volontĂ©s aussi dĂ©vouĂ©es soient elles
 Sa promotion, son dĂ©veloppement, sa gestion, les contacts avec les auteurs nĂ©cessitent une Ă©quipe de collaborateurs compĂ©tents et disponibles et donc des ressources financiĂšres, mĂȘme si EuroLibertĂ©s n’a pas de vocation commerciale
 C’est pourquoi, je lance un appel Ă  nos lecteurs : NOUS AVONS BESOIN DE VOUS DÈS MAINTENANT car je doute que George Soros, David Rockefeller, la Carnegie Corporation, la Fondation Ford et autres Goldman-Sachs ne soient prĂȘts Ă  nous aider ; il faut dire qu’ils sont trĂšs sollicitĂ©s par les medias institutionnels
 et, comment dire, j’ai comme l’impression qu’EuroLibertĂ©s et eux, c’est assez incompatible !
 En revanche, avec vous, chers lecteurs, je prends le pari contraire ! Trois solutions pour nous soutenir : cliquez ici.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.