« Ce livre n’est pas écrit seulement pour les profanes,
mais également pour les Frères,
les jeunes Frères qui se sont fourvoyés
dans cet antre obscur qui a nom : La Franc-Maçonnerie »

Entretien avec Philippe Randa qui a réédité aux Éditions Déterna La trahison spirituelle de la Franc-Maçonnerie de Jean Marquès-Rivière(propos recueillis par Aliénor Marquet).

 

Pourquoi rééditer cette Trahison spirituelle de la Franc-Maçonnerie, un des plus violents sur ce sujet ?

D’abord parce qu’il était recherché par beaucoup, notamment par des historiens intrigués par la personnalité même de l’auteur… Jean-Marie Rivière dit Jean Marquès-Rivière n’est en effet par n’importe qui : c’est un Franc-Maçon des hauts grades, pas un simple Frère, déçu par son initiation comme il en a existé de tous temps. Ses critiques ne sont pas des règlements de compte ou des accumulations de banalités. Personne n’a jamais su les raisons de son revirement spectaculaire, notamment durant la IIe Guerre mondiale où il a été un collaborateur des Documents maçonniques et un rédacteur d’Au Pilori à partir de 1943.

Il est surtout connu pour être le scénariste de Forces occultes en 1943…

Oui, ce film de Jean Mamy qui est une dénonciation virulente de la franc-maçonnerie, du parlementarisme et des juifs.

Un film qui accréditait la thèse d’un prétendu complot judéo-maçonnique…

Tout à fait… et commandé en 1942 par la Propaganda Abteilung, délégation du ministère de la Propagande du IIIe Reich dans la France occupée.

Ce qui vaudra à ses auteurs une condamnation à mort en 1949…

Jean Mamy sera fusillé, tandis que Marquès-Rivière réussira à se réfugier à l’étranger en 1944, sans doute en Espagne… Il ne fera plus guère parler de lui par la suite, mais plusieurs de ses livres, moins polémiques, seront tout de même réédités après guerre : celui qu’il avait consacré aux monastères thibétains et son Histoire des doctrines ésotériques… Tout le monde le reconnaissait comme un brillant orientaliste. On dit également que lorsque les épurateurs forcèrent la porte de son appartement pour lui faire un mauvais sort, ils ne le trouvèrent pas… mais découvrirent une pièce transformée en « temple ésotérique », prouvant ainsi que Marquès-Rivière n’avait pas abandonné ses propres recherches spirituelles.

« Le scénariste de Forces occultes, Jean Marquès-Rivière, avait lui aussi été Franc-Maçon ; il avait démissionné de la Grande Loge de France en 1931 et écrit plusieurs livres pour dénoncer les erreurs et les activités pernicieuses de la Franc-Maçonnerie. Plus heureux que son ex-frère et confrère Mamy, il réussit à se réfugier à l’étranger en 1944 et il a échappé ainsi aux épurateurs » (Henry Coston).

La trahison spirituelle de la Franc-Maçonnerie de Jean Marquès-Rivière (éditions Déterna), 292 pages, 27 euros. Pour commander ce livre, cliquez ici.

La trahison spirituelle de la Franc-Maçonnerie de Jean Marquès-Rivière (Déterna).

La trahison spirituelle de la Franc-Maçonnerie de Jean Marquès-Rivière (Déterna).

EuroLibertés : toujours mieux vous ré-informer … GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le système ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertés ré-informe parce qu’EuroLibertés est un média qui ne dépend ni du Système, ni des banques, ni des lobbies et qui est dégagé de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertés est un acteur incontournable de dissection des politiques européennes menées dans les États européens membres ou non de l’Union européenne.

Ne bénéficiant d’aucune subvention, à la différence des médias du système, et intégralement animé par des bénévoles, EuroLibertés a néanmoins un coût qui englobe les frais de création et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les déplacements indispensables pour la réalisation d’interviews.

EuroLibertés est un organe de presse d’intérêt général. Chaque don ouvre droit à une déduction fiscale à hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une déduction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coûte en réalité que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertés.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertés (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigé vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sécurisée.
 

3 : Faire un don par chèque bancaire à l’ordre d’EuroLibertés

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-Bicêtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99