par Mathieu Vergez.

AprĂšs sa rĂ©Ă©lection Ă  la tĂȘte au poste de PDG du groupe La DĂ©pĂȘche du Midi en juillet dernier, Jean-Michel Baylet, a Ă©tĂ© Ă©galement Ă©lu mardi 16 janvier Ă  la prĂ©sidence de l’Union de la presse en rĂ©gion. Ces Ă©lections font suite Ă  la fin de son mandat de 15 mois en tant que ministre dans le gouvernement de Manuel Valls.

Ce n’est ni sa carriĂšre politique en tant qu’ex-dĂ©putĂ©, ex-sĂ©nateur, ex-ministre, ou ex-prĂ©sident du Parti Radical de Gauche, ni mĂȘme son grand Ăąge de 71 ans qui aurait pu arrĂȘter l’homme le plus connu des mĂ©dias toulousains. AprĂšs un passage de quinze mois au gouvernement de Manuel Valls en tant que ministre de l’amĂ©nagement du territoire, Jean-Michel Baylet a bel et bien repris, en juillet dernier, le poste de PDG du groupe hĂ©gĂ©monique La DĂ©pĂȘche du Midi. Un poste qu’il occupe depuis 1995, mais qu’il avait cĂ©dĂ© Ă  son ex-femme, Marie-France Marchand-Baylet, le temps de son mandat de ministre.

Lire aussi : Jean-Michel Baylet, soutien d’Emmanuel Macron

Et les prĂ©rogatives continuent. Jean-Michel Baylet vient Ă©galement d’ĂȘtre Ă©lu, Ă  l’unanimitĂ© des membres du comitĂ© directeur, prĂ©sident de l’Union de la Presse en RĂ©gion (UPREG), l’union des deux principaux syndicats de la presse rĂ©gionale et dĂ©partementale. L’UPREG compte en son sein prĂšs de 64 titres de presse rĂ©gionale, en France mĂ©tropolitaine et en Outre-Mer. Sa mission est de promouvoir et de dĂ©fendre la presse rĂ©gionale, dont La DĂ©pĂȘche fait Ă©videmment partie. Un pouvoir supplĂ©mentaire, donc, entre les mains du grand patron du groupe La DĂ©pĂȘche du Midi. Un pouvoir dont il fait gĂ©nĂ©reusement profiter sa famille, actionnaire comme lui du groupe, puisque son fils, Jean-Nicolas Baylet, occupe toujours le poste de directeur de la publication pour le groupe.

Lire aussi : Baylet est de retour. Le monde a changé, pas lui

Les titres sous influence de Jean-Michel Baylet

Groupe Centre France
La Montagne, Le Berry RĂ©publicain, Le Populaire du Centre, L’Echo RĂ©publicain, Le Journal du Centre, L’Yonne RĂ©publicaine, La RĂ©publique du Centre et L’Eveil.

Groupe DĂ©pĂȘche
La DĂ©pĂȘche du Midi, La Nouvelle RĂ©publique des PyrĂ©nĂ©es et Le Petit Bleu.

Lire aussi : Plus d’un Million d’euros accordĂ© Ă  La DĂ©pĂȘche du Midi

Groupe Ebra
Le RĂ©publicain Lorrain, L’Alsace, Le ProgrĂšs, Le Journal de SaĂŽne et Loire, Le Bien Public, Le DauphinĂ© LibĂ©rĂ©, Vaucluse Matin, L’Est RĂ©publicain/Le Pays, DerniĂšres Nouvelles d’Alsace, Vosges Matin et le Journal de la Haute Marne.

Groupe Journaux de l’Ouest
Ouest France, Le Maine Libre, Le Courrier de l’Ouest, La Presse de la Manche et Presse OcĂ©an.

Groupe La Provence
Nice Matin, Var Matin et Monaco Matin, Corse Matin et La Provence.

Groupe Les Journaux du Midi
Midi Libre, L’IndĂ©pendant et Centre Presse Aveyron.

Groupe Normandie
Paris Normandie, Le Havre Libre et Le Havre Presse / Le ProgrĂšs de Fecamp.

Groupe Nouvelle RĂ©publique
Nouvelle RĂ©publique du Centre Ouest et Centre Presse

Groupe Rossel – Voix du Nord
La Voix du Nord, Nord Éclair, Nord Littoral, Le Courrier Picard, L’Union / L’Ardennais, L’Est Éclair, LibĂ©ration Champagne

Groupe Sud-Ouest
Sud Ouest, Charente Libre, Dordogne Libre, La RĂ©publique des PyrĂ©nĂ©es, et L’Eclair.

Mais aussi : L’Echo, La Marseillaise, Le Parisien, Le TĂ©lĂ©gramme.

article paru sur le site Infos Toulouse.

EuroLibertĂ©s : toujours mieux vous rĂ©-informer 
 GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le systÚme ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertĂ©s rĂ©-informe parce qu’EuroLibertĂ©s est un mĂ©dia qui ne dĂ©pend ni du SystĂšme, ni des banques, ni des lobbies et qui est dĂ©gagĂ© de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertĂ©s est un acteur incontournable de dissection des politiques europĂ©ennes menĂ©es dans les États europĂ©ens membres ou non de l’Union europĂ©enne.

Ne bĂ©nĂ©ficiant d’aucune subvention, Ă  la diffĂ©rence des mĂ©dias du systĂšme, et intĂ©gralement animĂ© par des bĂ©nĂ©voles, EuroLibertĂ©s a nĂ©anmoins un coĂ»t qui englobe les frais de crĂ©ation et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les dĂ©placements indispensables pour la rĂ©alisation d’interviews.

EuroLibertĂ©s est un organe de presse d’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral. Chaque don ouvre droit à une dĂ©duction fiscale Ă  hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une dĂ©duction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coĂ»te en rĂ©alitĂ© que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertĂ©s (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigĂ© vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sĂ©curisĂ©e.‹ 

3 : Faire un don par chĂšque bancaire Ă  l’ordre d’EuroLibertĂ©s

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-BicĂȘtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99