par Olivier Bault.

Un tribunal autrichien a blanchi la semaine derniĂšre dix-sept membres et sympathisants actifs du Mouvement identitaire (IBÖ) des accusations d’association criminelle et d’incitation Ă  la haine. Ces 1dix-sept militants Ă©taient l’objet de poursuite engagĂ©es par le parquet de Graz et les domiciles de plusieurs membres du groupe, dont celui du leader du mouvement Martin Sellner, avaient Ă©tĂ© perquisitionnĂ©s.

Les poursuites engagĂ©es par le parquet de Graz contre le mouvement identitaire autrichien avaient Ă©tĂ© suscitĂ©es par plusieurs actions militantes reflĂ©tant selon les procureurs de Graz une « idĂ©ologie xĂ©nophobe ». Parmi ces actions, les identitaires Ă©taient montĂ©s sur le toit de l’ambassade de Turquie Ă  Vienne et avaient dĂ©ployĂ© une banderole avec l’inscription « Erdogan, reprends tes Turcs chez toi ». Une autre fois, en juin 2016, les identitaires autrichiens avaient occupĂ© la scĂšne lors d’un dĂ©bat sur la politique des rĂ©fugiĂ©s Ă  l’UniversitĂ© de Klagenfurt et avaient dĂ©ployĂ© des banderoles oĂč l’on pouvait lire « Stop Ă  l’immigration » et « L’intĂ©gration est un mensonge ».

Martin Sellner, le leader des identitaires autrichiens.

Martin Sellner, le leader des identitaires autrichiens.

Sellner s’était vu refuser l’entrĂ©e en Grande-Bretagne en mars dernier et il a pris part Ă  l’action des identitaires français au col de l’Echelle en avril. Visiblement, la justice autrichienne est moins politisĂ©e que la justice française qui a si durement condamnĂ© les identitaires ayant dĂ©ployĂ© une banderole sur le toit d’une mosquĂ©e en construction.

Article paru dans les colonnes du quotidien Présent.

EuroLibertĂ©s : toujours mieux vous rĂ©-informer 
 GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le systÚme ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertĂ©s rĂ©-informe parce qu’EuroLibertĂ©s est un mĂ©dia qui ne dĂ©pend ni du SystĂšme, ni des banques, ni des lobbies et qui est dĂ©gagĂ© de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertĂ©s est un acteur incontournable de dissection des politiques europĂ©ennes menĂ©es dans les États europĂ©ens membres ou non de l’Union europĂ©enne.

Ne bĂ©nĂ©ficiant d’aucune subvention, Ă  la diffĂ©rence des mĂ©dias du systĂšme, et intĂ©gralement animĂ© par des bĂ©nĂ©voles, EuroLibertĂ©s a nĂ©anmoins un coĂ»t qui englobe les frais de crĂ©ation et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les dĂ©placements indispensables pour la rĂ©alisation d’interviews.

EuroLibertĂ©s est un organe de presse d’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral. Chaque don ouvre droit à une dĂ©duction fiscale Ă  hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une dĂ©duction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coĂ»te en rĂ©alitĂ© que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertĂ©s (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigĂ© vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sĂ©curisĂ©e.‹ 

3 : Faire un don par chĂšque bancaire Ă  l’ordre d’EuroLibertĂ©s

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-BicĂȘtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99