1917 est dĂ©signĂ©e par les historiens comme l’« annĂ©e terrible », l’« annĂ©e du tournant » dans la Grande Guerre. Cent ans plus tard, 2017 sera-t-elle comme le titre le nouveau numĂ©ro de l’excellente revue Conflits « l’annĂ©e de tous les dangers » ? MalgrĂ© cet intitulĂ© pessimiste, permettez-moi de vous prĂ©senter tous mes meilleurs vƓux de Joie, de Grande SantĂ©, de Force et de ProspĂ©ritĂ© pour les 359 jours qui seront certainement dĂ©terminants pour notre avenir.

L’administration de Donald Trump entrera en fonction dans deux semaines. L’incertitude demeure totale en ce qui concerne ses orientations gĂ©opolitiques majeures Ă  un moment oĂč la mer de Chine mĂ©ridionale devient une vĂ©ritable poudriĂšre rĂ©gionale avec l’annexion rampante des archipels Spratleys et Paracels par la Chine et le dĂ©crochage des Philippines de la zone d’influence US pour un rapprochement avec PĂ©kin. Comment Trump rĂ©agira-t-il ?

En Europe, trois Ă©vĂ©nements prĂ©vus marqueront cette annĂ©e : les Ă©lections prĂ©sidentielles et lĂ©gislatives au printemps en France, les lĂ©gislatives allemandes en septembre avec la possible reconduction d’Angela Merkel Ă  un quatriĂšme mandat (et on accuse ensuite Vladimir Poutine de s’accrocher au pouvoir !) et le dĂ©clenchement tant attendu du Brexit par l’activation de l’article 50. L’imprĂ©vu concernera d’éventuelles lĂ©gislatives anticipĂ©es en Italie avec une poussĂ©e prĂ©visible des populismes du Mouvement Cinq Étoiles et de la Ligue du Nord.

Toutes ces pĂ©ripĂ©ties politiciennes ne doivent cependant pas cacher que les soi-disant « migrants » continuent Ă  se dĂ©verser sur le Vieux Continent, aidĂ©s par des natifs adeptes de l’ethnomasochisme, que la crise fragilise les catĂ©gories sociales populaires et moyennes infĂ©rieures autochtones et que les lamentables politiques d’austĂ©ritĂ© exigĂ©es par les banques qui croulent sous les profits se poursuivent au nom d’une conception dĂ©suĂšte des rapports Ă©conomiques et sociaux.

Comme pour toutes les annĂ©es prĂ©cĂ©dentes, 2017 sera surtout riche en Ă©vĂ©nements inattendus et en retournements, plus ou moins considĂ©rables, de l’actualitĂ©. Une chose est dĂ©jĂ  entĂ©rinĂ©e : la « fin de l’histoire » avancĂ©e par Francis Fukuyama est bel et bien achevĂ©e. Place donc aux « chocs de l’histoire » !

Cette « Chronique hebdomadaire du Village planétaire » a été diffusée sur Radio-Libertés, le 6 janvier 2017.

Vous avez aimé cet article ?

EuroLibertĂ©s n’est pas qu’un simple blog qui pourra se contenter ad vitam aeternam de bonnes volontĂ©s aussi dĂ©vouĂ©es soient elles
 Sa promotion, son dĂ©veloppement, sa gestion, les contacts avec les auteurs nĂ©cessitent une Ă©quipe de collaborateurs compĂ©tents et disponibles et donc des ressources financiĂšres, mĂȘme si EuroLibertĂ©s n’a pas de vocation commerciale
 C’est pourquoi, je lance un appel Ă  nos lecteurs : NOUS AVONS BESOIN DE VOUS DÈS MAINTENANT car je doute que George Soros, David Rockefeller, la Carnegie Corporation, la Fondation Ford et autres Goldman-Sachs ne soient prĂȘts Ă  nous aider ; il faut dire qu’ils sont trĂšs sollicitĂ©s par les medias institutionnels
 et, comment dire, j’ai comme l’impression qu’EuroLibertĂ©s et eux, c’est assez incompatible !
 En revanche, avec vous, chers lecteurs, je prends le pari contraire ! Trois solutions pour nous soutenir : cliquez ici.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.