Union europĂ©enne. AprĂšs un an et demi de tergiversations, les États-membres de l’UE ont approuvĂ©, Ă  la majoritĂ© qualifiĂ©e, la rĂ©autorisation du glyphosate pour cinq ans. Ce principe actif, le plus utilisĂ© dans le monde comme herbicide, notamment dans le Roundup de Monsanto, est au cƓur d’une virulente bataille politique Ă  Bruxelles.

Monsanto

C’est le basculement de l’Allemagne, qui s’était jusqu’alors abstenue, qui a fait pencher la balance en faveur de cette nouvelle autorisation. Au dĂ©triment de la volontĂ© française. Exit le « couple franco-allemand » tant louĂ© par Emmanuel Macron.

La Banque de dĂ©veloppement de la Chine va mettre Ă  la disposition des pays d’Europe centrale et orientale 2 milliards d’euros dans le cadre d’une association interbancaire, a expliquĂ© Li Keqiang, premier ministre chinois. S’y ajoutera un milliard d’euros abondant un fonds d’investissement, essentiellement tournĂ© vers cette rĂ©gion du Vieux Continent.

Lors d’une rĂ©union Ă  Budapest avec les responsables chinois, le premier ministre grec, Alexis Tsipras a dĂ©clarĂ© : « La nature a horreur du vide. Ces derniĂšres annĂ©es, l’Europe a eu comme prioritĂ© d’imposer aux Grecs une punition, par l’austĂ©ritĂ©. Il n’était pas question d’investir. Pour d’autres, la GrĂšce Ă©tait trĂšs attirante, et les Chinois ont saisi cette occasion pour investir. »

De son cĂŽtĂ© le Hongrois Peter Szijjarto, ministre des Affaires Ă©trangĂšres, s’agissant des pays d’Europe de l’Est, a dĂ©clarĂ© : « Dans cette rĂ©gion, nous regardons le rĂŽle majeur de la Chine dans le nouvel ordre mondial comme une opportunitĂ© plutĂŽt qu’une menace. »

OTAN. Si la coalition occidentale n’a jamais trop brillĂ© dans la dĂ©fense de l’Europe contre l’invasion ottomane, elle semble avoir trouvĂ© un moyen original et bon marchĂ© de se rattraper.

En dĂ©signant les chefs d’État turcs comme « ennemis » lors d’un exercice de l’OTAN, elle a rĂ©ussi Ă  faire sortir l’explosif prĂ©sident Erdogan de ses gonds. Du coup, Ankara a immĂ©diatement retirĂ© son considĂ©rable effectif de 40 soldats des manƓuvres en cours en NorvĂšge.

Russie. Le prĂ©sident russe Vladimir Poutine a promulguĂ© samedi 25 novembre la loi permettant de classer des mĂ©dias comme « agents de l’Ă©tranger », en rĂ©action Ă  l’obligation faite Ă  la chaĂźne russe RT de s’enregistrer sous cette appellation aux États-Unis.

Angleterre. C’est officiel. Le royaume, plus trĂšs uni ces derniers temps, s’est arrĂȘtĂ© de respirer un instant Ă  l’annonce des fiançailles officielles du prince Harry et de l’actrice Meghan Markle. Le mariage est prĂ©vu pour le printemps.

C’est une mĂ©tisse de mĂšre afro-amĂ©ricaine et d’un pĂšre d’origine hollandaise et irlandaise. C’est une femme divorcĂ©e de 36 ans, mariĂ©e sept ans Ă  un producteur et ayant vĂ©cu deux ans durant avec un chef cuisinier. Harry n’est que 5e dans l’ordre de succession au trĂŽne.

Vous avez aimé cet article ?

EuroLibertĂ©s n’est pas qu’un simple blog qui pourra se contenter ad vitam aeternam de bonnes volontĂ©s aussi dĂ©vouĂ©es soient elles
 Sa promotion, son dĂ©veloppement, sa gestion, les contacts avec les auteurs nĂ©cessitent une Ă©quipe de collaborateurs compĂ©tents et disponibles et donc des ressources financiĂšres, mĂȘme si EuroLibertĂ©s n’a pas de vocation commerciale
 C’est pourquoi, je lance un appel Ă  nos lecteurs : NOUS AVONS BESOIN DE VOUS DÈS MAINTENANT car je doute que George Soros, David Rockefeller, la Carnegie Corporation, la Fondation Ford et autres Goldman-Sachs ne soient prĂȘts Ă  nous aider ; il faut dire qu’ils sont trĂšs sollicitĂ©s par les medias institutionnels
 et, comment dire, j’ai comme l’impression qu’EuroLibertĂ©s et eux, c’est assez incompatible !
 En revanche, avec vous, chers lecteurs, je prends le pari contraire ! Trois solutions pour nous soutenir : cliquez ici.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.