OĂč en sommes-nous du Brexit ? OĂč en sont les Britanniques ?

Il y a 2 ans, le 23 juin 2016, les Britanniques, par rĂ©fĂ©rendum, choisissaient de sortir de L’Union EuropĂ©enne. Deux annĂ©es, dĂ©jĂ .

Nous savons bien que le vote des peuples importe peu. Les Français, par rĂ©fĂ©rendum, avaient choisi de refuser la Constitution europĂ©enne et ils l’ont eue, en version plus sucrĂ©e ou plus salĂ©e, selon les goĂ»ts.

Le Brexit est-il une affaire entendue ? La presse annonce pĂ©riodiquement une victoire Ă  l’arrachĂ© du Premier ministre britannique, Theresa May, en faveur du Brexit. En fait, une pĂ©riode transitoire est en cours jusqu’en 2020. Cette pĂ©riode est une phase de nĂ©gociation. Qui plus est, il est important de rappeler que la Grande-Bretagne peut rĂ©voquer le Brexit, ou que la pĂ©riode transitoire peut ĂȘtre prolongĂ©e de maniĂšre indĂ©finie. Cet « indĂ©fini », temps flou, pourrait ĂȘtre conçu jusqu’à acceptation du peuple britannique de rĂ©intĂ©grer l’Union. Chaque jour qui passe renforce les difficultĂ©s du Brexit Ă  se rĂ©aliser.

L’Union EuropĂ©enne n’est pas une union douaniĂšre. Elle est une structure politique. Nous pouvons, alors, regarder la tendance de ce qui reprĂ©sente le plus sĂ»rement le rĂ©galien britannique : l’usage de sa puissance militaire.

Alors que, traditionnellement, l’Angleterre est le premier alliĂ© des États-Unis, le sommet franco-britannique de Sandhurst, en dĂ©but d’annĂ©e, voit un renforcement spectaculaire de la coopĂ©ration militaire entre la France et la Grande-Bretagne par la crĂ©ation, entre autres, d’une force d’intervention extĂ©rieure commune.

Dans la continuité de Sandhurst, alors que la Cour Européenne de Justice a toujours été le symbole de suprématie européenne sur la souveraineté des peuples, le Premier ministre britannique acceptait de soumettre le Royaume-Uni à cette Cour de Justice Européenne et ceci ultérieurement au Brexit.

Dans le cadre strict de la DĂ©fense, 40 % des produits de Recherche et DĂ©veloppement militaire de l’Europe ont, actuellement, des fonds d’origine britannique. Theresa May a convenu que cette situation ne changera pas. Cela dĂ©passe le cadre d’un partenariat.

Alors que le Renseignement est l’arme la plus importante de la guerre moderne, les Services Secrets britanniques sont considĂ©rĂ©s comme les plus performants d’Europe, et de trĂšs loin. Le MI5 et le MI6 seront dĂ©diĂ©s Ă  la sĂ»retĂ© de l’Union EuropĂ©enne.

Alors que le Ministre britannique de la DĂ©fense, Gavin Williamson, semble poser la question du statut de grande puissance militaire de son pays, sollicitĂ© en coulisse par Theresa May, cette derniĂšre vient de dĂ©mentir totalement. NĂ©anmoins, la situation est suffisamment prĂ©occupante pour que Jens Stoltenberg, SecrĂ©taire GĂ©nĂ©ral de l’OTAN, rappelle que la Grande-Bretagne est le cƓur de l’Alliance Nord-Atlantique. Selon l’agence de presse Reuters, la demande de Theresa May avait provoquĂ© une onde de choc dans toute la structure militaire du Royaume-Uni.

Jens Stoltenberg.

Jens Stoltenberg.

En parallĂšle, l’effort en Afghanistan va ĂȘtre renforcĂ© dans le cadre de l’opĂ©ration « Resolute Support » portant au double l’effectif des forces britanniques. Ce choix est loin d’ĂȘtre anodin quand la situation afghane est particuliĂšrement dĂ©licate. Les Talibans contrĂŽlent dĂ©sormais plus de 40 % du territoire et Daesh s’est largement repliĂ© de Syrie et d’Irak en Afghanistan.

Le prochain sommet de l’OTAN se tiendra au mois de juillet Ă  Bruxelles. Des annonces majeures quant aux choix stratĂ©giques britanniques devraient ĂȘtre dĂ©celĂ©es pour dĂ©montrer que l’entitĂ© « Union EuropĂ©enne » est au service d’une dimension autre et supĂ©rieure Ă  celle des peuples europĂ©ens, particuliĂšrement britanniques.

Theresa May est une personnalitĂ© politique solide. Son questionnement « en coulisses » sur la rĂ©alitĂ© de la puissance militaire britannique ne peut pas ĂȘtre de nature candide. Theresa May ne peut qu’ĂȘtre bien plus au fait de la situation que la plupart des experts internationaux. RecadrĂ©e dans son contexte gĂ©nĂ©ral, la question peut signifier qu’au sein de l’Union EuropĂ©enne, la puissance militaire britannique est une grande puissance. Et quoi qu’il en soit, l’Union EuropĂ©enne n’est une grande puissance qu’avec la Grande-Bretagne.

C’est le caractĂšre premier, Ă  travers les forces armĂ©es, de la souverainetĂ© qui est mis en cause.

EuroLibertĂ©s : toujours mieux vous rĂ©-informer 
 GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le systÚme ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertĂ©s rĂ©-informe parce qu’EuroLibertĂ©s est un mĂ©dia qui ne dĂ©pend ni du SystĂšme, ni des banques, ni des lobbies et qui est dĂ©gagĂ© de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertĂ©s est un acteur incontournable de dissection des politiques europĂ©ennes menĂ©es dans les États europĂ©ens membres ou non de l’Union europĂ©enne.

Ne bĂ©nĂ©ficiant d’aucune subvention, Ă  la diffĂ©rence des mĂ©dias du systĂšme, et intĂ©gralement animĂ© par des bĂ©nĂ©voles, EuroLibertĂ©s a nĂ©anmoins un coĂ»t qui englobe les frais de crĂ©ation et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les dĂ©placements indispensables pour la rĂ©alisation d’interviews.

EuroLibertĂ©s est un organe de presse d’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral. Chaque don ouvre droit à une dĂ©duction fiscale Ă  hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une dĂ©duction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coĂ»te en rĂ©alitĂ© que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertĂ©s (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigĂ© vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sĂ©curisĂ©e.‹ 

3 : Faire un don par chĂšque bancaire Ă  l’ordre d’EuroLibertĂ©s

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-BicĂȘtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99