Europe centrale – Les dirigeants tchĂšque, slovaque et hongrois pourraient assister au prochain forum de Rhodes en GrĂšce, organisĂ© par l’Institut de recherche du «Dialogue des civilisations », les 30 Septembre et 1 Octobre. Le Forum de Rhodes, intitulĂ© cette annĂ©e « Le Chaos de MultiplicitĂ©: un appel urgent au dialogue », a lieu chaque annĂ©e depuis 2002 sous la direction de Vladimir Yakounine, ancien chef des chemins de fer russes et alliĂ© de longue date du prĂ©sident Vladimir Poutine.

Des officiels tchĂšques ont confirmĂ© la participation du prĂ©sident tchĂšque MiloĆĄ Zeman au prochain forum de l’üle de Rhodes en GrĂšce, a rapportĂ© Reuters.« Le prĂ©sident s’est dĂ©cidĂ© il y a quelques jours, et une impulsion supplĂ©mentaire est venue en apprenant que les premiers ministres slovaque et hongrois pourraient venir », a dĂ©clarĂ© le porte-parole Jiri Ovcacek.

Reuters rapporte Ă©galement que Zeman parlera de la nĂ©cessitĂ© d’unir les forces dans la lutte contre le terrorisme, a dit son porte-parole, et qu’il prĂ©voit aussi de parler Ă  OrbĂĄn et Fico Ă  propos de « la pression croissante de Bruxelles » sur les États d’Europe centrale qui se refusent Ă  accueillir des migrants du Moyen-Orient. Zeman a dĂ©jĂ  participĂ© au forum en 2014.

Le forum est considĂ©rĂ© par certains comme un outil russe d’influence. L’un des principaux sujets sera les sanctions Ă©conomiques. Le premier ministre slovaque Robert Fico et le premier ministre hongrois Viktor OrbĂĄn ont tout deux critiquĂ© les sanctions de l’UE contre la Russie, qui sont nuisibles pour leurs Ă©conomies respectives. OrbĂĄn a par ailleurs dĂ©clarĂ© plus tĂŽt cette annĂ©e que l’UE doit avoir un « dĂ©bat sĂ©rieux » sur les sanctions.

Paru sur le site VPost.

Vous avez aimé cet article ?

EuroLibertĂ©s n’est pas qu’un simple blog qui pourra se contenter ad vitam aeternam de bonnes volontĂ©s aussi dĂ©vouĂ©es soient elles
 Sa promotion, son dĂ©veloppement, sa gestion, les contacts avec les auteurs nĂ©cessitent une Ă©quipe de collaborateurs compĂ©tents et disponibles et donc des ressources financiĂšres, mĂȘme si EuroLibertĂ©s n’a pas de vocation commerciale
 C’est pourquoi, je lance un appel Ă  nos lecteurs : NOUS AVONS BESOIN DE VOUS DÈS MAINTENANT car je doute que George Soros, David Rockefeller, la Carnegie Corporation, la Fondation Ford et autres Goldman-Sachs ne soient prĂȘts Ă  nous aider ; il faut dire qu’ils sont trĂšs sollicitĂ©s par les medias institutionnels
 et, comment dire, j’ai comme l’impression qu’EuroLibertĂ©s et eux, c’est assez incompatible !
 En revanche, avec vous, chers lecteurs, je prends le pari contraire ! Trois solutions pour nous soutenir : cliquez ici.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.