Par Bernard Chupin.

Ce dimanche 6 mai, ils devaient ĂȘtre une cohorte, un conglomĂ©rat d’EuropĂ©ens collabos venant d’Italie soutenir les masses de clandestins qui dĂ©bordent sur nos campagnes et rejoindre Calais, hautement symbolique. Ils voulaient refaire la marche des beurs Ă  leur maniĂšre. Mais en moins fatigant car ils avaient pris le train Ă  Vintimille et devaient faire une escale Ă  Puget-sur-Argens, dans le Var, en Provence profonde. La police savait bien que les Varois, discrĂštement renseignĂ©s par le Front national du dĂ©partement, allaient faire savoir que trop c’était trop.

A Puget, les Varois avaient mis au point un comitĂ© d’accueil, pacifique comme toujours, mais clair et net dans ses positions. Alors les gros malins dĂ©cidĂšrent de refuser l’obstacle et restĂšrent peinardement dans leurs wagons pour fuir vers Les Arcs sur Argens/Draguignan, Ă  quinze kilomĂštres de lĂ . Mais le comitĂ© d’accueil varois, qui avait compris la manƓuvre, rejoignit la gare des Arcs/Draguignan vite fait et redĂ©ploya sa banderole et ses drapeaux tricolores, chantant la Marseillaise. Une haie d’honneur attendait les collabos et lorsqu’ils arrivĂšrent, baissant les yeux, ils s’éparpillĂšrent en rasant la façade de la gare sans mĂȘme avoir le courage d’un regard et ni mĂȘme saluer le drapeau de leurs amis de la CGT qui trĂŽnait sur son fronton. Penauds, l’air soumis, pas fiers pour un dinar, leurs silhouettes de zadistes et leurs chevelures indĂ©finissables disparurent aussi vite que leurs insignifiances.

Bon voyage à Calais ! Traversez la Manche et restez chez nos amis Godons. Grand bien leur fasse !

Pas d’anathĂšmes, pas d’insultes, l’élite de la France de la dignitĂ© avait dĂ©montrĂ© que dans le Var, on se bat pour sa survie. Ce n’est qu’un dĂ©but, la lutte continue.

Article paru dans les colonnes du quotidien Présent.

EuroLibertĂ©s : toujours mieux vous rĂ©-informer 
 GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le systÚme ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertĂ©s rĂ©-informe parce qu’EuroLibertĂ©s est un mĂ©dia qui ne dĂ©pend ni du SystĂšme, ni des banques, ni des lobbies et qui est dĂ©gagĂ© de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertĂ©s est un acteur incontournable de dissection des politiques europĂ©ennes menĂ©es dans les États europĂ©ens membres ou non de l’Union europĂ©enne.

Ne bĂ©nĂ©ficiant d’aucune subvention, Ă  la diffĂ©rence des mĂ©dias du systĂšme, et intĂ©gralement animĂ© par des bĂ©nĂ©voles, EuroLibertĂ©s a nĂ©anmoins un coĂ»t qui englobe les frais de crĂ©ation et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les dĂ©placements indispensables pour la rĂ©alisation d’interviews.

EuroLibertĂ©s est un organe de presse d’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral. Chaque don ouvre droit à une dĂ©duction fiscale Ă  hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une dĂ©duction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coĂ»te en rĂ©alitĂ© que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertĂ©s (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigĂ© vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sĂ©curisĂ©e.‹ 

3 : Faire un don par chĂšque bancaire Ă  l’ordre d’EuroLibertĂ©s

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-BicĂȘtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99