Depuis le 17 novembre, on n’entend plus parler de genre, de PMA, de GPA, plus de LGBT pour nous seriner leurs petits besoins, plus de coming out de «  personnalitĂ©s ». Bref, la subversion de la sociĂ©tĂ©, la destruction de la famille, les utopies sexualistes, passent dĂ©sormais au second rang.

Il aura fallu 50 ans pour Ă©teindre les vieilles lunes soixante-huitardes


Il aura fallu 50 ans pour Ă©teindre les vieilles lunes soixante-huitardes


Le sociétal revendication minoritaire

Cela n’est pas sans signification et prouve ,s’il en Ă©tait besoin, que ce type de prĂ©occupation Ă©tait, d’une part celle d’une minoritĂ©, d’autre part, celle d’une sociĂ©tĂ© qui s’offrait Ă  bon compte la rĂ©volution des mƓurs comme si elle n’avait rien d’autre Ă  faire. Il est vrai aussi que la Gauche ayant abandonnĂ© depuis longtemps le peuple et la Droite la nation, il restait aux politiques toujours en mal de faire notre bonheur, l’ultime recours du sociĂ©talisme pour prĂ©tendre changer le monde
 Ce fut lĂ  tout ce que pu faire, au cours de son mandat Ă©triquĂ©, le mĂ©diocre Hollande avec la loi Taubira (mariage des homosexuels). Le sociĂ©tal, c’est l’impuissance du politique.

Virilisme versus féminisme

Pire encore, on entend de-ci de lĂ , dans les manifestations, venant des uns et des autres, et les gendarmes ne sont pas en reste, voler des noms d’oiseaux que la morale officielle rĂ©prouve tels : «  DĂ©gage PD ! »

Et je ne parle pas des invectives aux femmes trÚs nombreuses dans les manifestations. Horresco referens !

Quant Ă  la figure de Christophe Dettinger, elle consacre le retour du virilisme, et, s’il est devenu un hĂ©ro des GJ, c’est aussi, dans l’inconscient collectif, une rĂ©action au fĂ©minisme dont nous bassinaient les mĂ©dias, et cette logorrhĂ©e : transidentitĂ©, intersexuation, racisĂ©, activistes hystĂ©riques, Christine Angot, Caroline de Haas et les brigades d’intervention, aussi plĂ©thoriques qu’absconses : Osez le fĂ©minisme, Femen, Me too et autres Balance ton porc, devenu aujourd’hui balance ton poing.

Schiappa dénonce
Ce n’est pas un hasard si c’est MarlĂšne Schiappa qui est montĂ©e au crĂ©neau contre la fameuse cassette du boxeur qui a fait reculer seul des CRS ; elle s’est sentie directement attaquĂ©e par ce vote populaire que reprĂ©sente le versement Ă  la cagnotte
 Un plĂ©biscite qui lui est restĂ© en travers de la gorge et, si l’on peut dire, qu’elle a eu du mal a avaler (!). Du coup la voilĂ  qui, sous l’effet de l’indignation, accumule, pour le compte, les fautes politiques en faisant pression sur Leetchi, entreprise privĂ©e (quoique qu’assez proche du Pouvoir) et voulant ficher ceux qui ont cotisĂ©.

Quand un ministre devient flic, et qu’il foule au pied les rĂšgles de droit et met la sociĂ©tĂ© Leetchi en situation d’abus de bien social, il lui reste la dĂ©mission, sauf en Macronie.

Retour du politique et clap de fin pour Mai 68

En dĂ©finitive, la crise des gilets jaunes signe le retour du politique dans ce qu’il a de meilleur et signifie combien les Français sont indiffĂ©rents aux prĂ©occupations de nos Ă©lites obsĂ©dĂ©es de rĂ©volution sexuelle. On peut dire que face Ă  cette logique hĂ©ritĂ©e de Mai 68, dans une large mesure, le retour du peuple via les gilets jaunes, c’est aussi le retour du politique.

Dans les revendications des gilets jaunes, on trouve de rĂ©elles prĂ©occupations politiques : souci du bien commun, annulation de la dette, demande d’assemblĂ©e constituante , sortie de l’UE et de l’Otan, fin des monopoles mĂ©diatiques, dĂ©fense des libertĂ©s, arrĂȘt de l’immigration et bien d’autres sujets authentiquement politiques.

Il aura fallu 50 ans pour Ă©teindre les vieilles lunes soixante-huitardes. Ce retour du politique Ă©tait dĂ©jĂ  acquis au plan international depuis le dĂ©but du XXe siĂšcle, le voilĂ  de retour en France, il s’affirme comme une rupture, le pouvoir devra impĂ©rativement en tenir compte et quitter ses rĂȘveries « start-up nation » et autres chimĂšres sociĂ©tales, la France n’est pas la Californie.

EuroLibertĂ©s : toujours mieux vous rĂ©-informer 
 GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le systÚme ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertĂ©s rĂ©-informe parce qu’EuroLibertĂ©s est un mĂ©dia qui ne dĂ©pend ni du SystĂšme, ni des banques, ni des lobbies et qui est dĂ©gagĂ© de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertĂ©s est un acteur incontournable de dissection des politiques europĂ©ennes menĂ©es dans les États europĂ©ens membres ou non de l’Union europĂ©enne.

Ne bĂ©nĂ©ficiant d’aucune subvention, Ă  la diffĂ©rence des mĂ©dias du systĂšme, et intĂ©gralement animĂ© par des bĂ©nĂ©voles, EuroLibertĂ©s a nĂ©anmoins un coĂ»t qui englobe les frais de crĂ©ation et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les dĂ©placements indispensables pour la rĂ©alisation d’interviews.

EuroLibertĂ©s est un organe de presse d’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral. Chaque don ouvre droit à une dĂ©duction fiscale Ă  hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une dĂ©duction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coĂ»te en rĂ©alitĂ© que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertĂ©s (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigĂ© vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sĂ©curisĂ©e.‹ 

3 : Faire un don par chĂšque bancaire Ă  l’ordre d’EuroLibertĂ©s

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-BicĂȘtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99

A propos de l'auteur

Olivier Pichon

Olivier Pichon , professeur agrĂ©gĂ© de l'universitĂ©, ancien professeur en prĂ©pa Hec ( Ă©conomie et histoire), conseiller regional d'Île de France 1992-2004, ancien directeur de « Monde et Vie » ; il collabore actuellement Ă  « Nouvelles de France » et dirige l'Ă©mission « Politique et Ă©co » sur TV LibertĂ©s.

Articles similaires