InterrogĂ© par la journaliste star de Fox News, Greta Van Susteren, Donald Trump a rĂ©pondu : « Eh bien, il semble que ça recommence. Cela va devenir un monde nouveau. Nous vivons dĂ©sormais dans un monde diffĂ©rent oĂč il n’y a plus aucun respect ni pour la loi ni pour l’ordre. Il n’y a d’ailleurs plus aucun respect pour quoi que ce soit ni pour quiconque. Et cela doit ĂȘtre combattu avec une extrĂȘme fermeté  »

InterrogĂ© sur ce qu’il ferait, lui, pour empĂȘcher dans le futur de telles attaques, Trump a rĂ©pondu qu’il rendrait la possibilitĂ© « extrĂȘmement difficile pour les personnes en provenance de zones terroristes de pouvoir pĂ©nĂ©trer aux USA. »

« Je serai intransigeant en termes d’investigation sur la personne », a dĂ©clarĂ© le futur candidat Ă  l’élection prĂ©sidentielle.

« Obama permet Ă  Ă©normĂ©ment de gens de pouvoir venir ici. Nous n’avons mĂȘme pas la moindre idĂ©e de qui ils sont. Ils viennent de Syrie, peut-ĂȘtre, ils n’ont mĂȘme pas de papiers sur eux la plupart du temps. Je ne permettrai pas que des personnes viennent s’établir ici s’ils viennent de pays terroristes. Je ne le ferai qu’aprĂšs une enquĂȘte scrupuleuse. »

Quand la journaliste Van Susteren a soulignĂ© que ces attaques ne provenaient pas uniquement du fait de personnes venues de l’étranger, mais que des terroristes nĂ©s sur le sol amĂ©ricain pouvaient Ă©galement ĂȘtre un problĂšme comme le massacre d’Orlando en Floride le mois dernier perpĂ©trĂ© par un citoyen amĂ©ricain, Trump a ripostĂ© en dĂ©clarant que « la seconde gĂ©nĂ©ration issue d’immigrants Ă©tait elle aussi nuisible. »

« La seconde gĂ©nĂ©ration issue de parents immigrĂ©s se rĂ©vĂšle ĂȘtre nĂ©faste pour diffĂ©rentes raisons. Qui peut ĂȘtre sĂ»r de cette nouvelle gĂ©nĂ©ration en France ? Si vous connaissez la rĂ©ponse c’est que vous avez un instinct sans faille  »

Traduction résumée par Eurolibertés de CBS News. 

Et pour le Daily Caller il a dĂ©claré : « C’est la guerre. »

Vous avez aimé cet article ?

EuroLibertĂ©s n’est pas qu’un simple blog qui pourra se contenter ad vitam aeternam de bonnes volontĂ©s aussi dĂ©vouĂ©es soient elles
 Sa promotion, son dĂ©veloppement, sa gestion, les contacts avec les auteurs nĂ©cessitent une Ă©quipe de collaborateurs compĂ©tents et disponibles et donc des ressources financiĂšres, mĂȘme si EuroLibertĂ©s n’a pas de vocation commerciale
 C’est pourquoi, je lance un appel Ă  nos lecteurs : NOUS AVONS BESOIN DE VOUS DÈS MAINTENANT car je doute que George Soros, David Rockefeller, la Carnegie Corporation, la Fondation Ford et autres Goldman-Sachs ne soient prĂȘts Ă  nous aider ; il faut dire qu’ils sont trĂšs sollicitĂ©s par les medias institutionnels
 et, comment dire, j’ai comme l’impression qu’EuroLibertĂ©s et eux, c’est assez incompatible !
 En revanche, avec vous, chers lecteurs, je prends le pari contraire ! Trois solutions pour nous soutenir : cliquez ici.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.