Jean-Luc MĂ©lenchon aurait osĂ© comparer l’actuel gouvernement Macron aux nazis en affirmant samedi lors de sa manifestation contre la rĂ©forme du Code du travail : « C’est la rue qui a abattu les nazis  »

Qui peut croire une telle contre-vérité ? Le régime hitlérien a été balayé par son écrasante défaite militaire et nullement par des causes intérieures au IIIe Reich ; défaite aidée, certes, par nombre de trahisons, mais nullement populaires !

L’historien Bernard Plouvier n’a pas manquĂ© de le relever dans sa magistrale Ă©tude TraĂźtres et comploteurs dans l’Allemagne hitlĂ©rienne (1) : « En regard de la population allemande et autrichienne engagĂ©e dans l’expĂ©rience politique, Ă©conomique, sociale et culturelle du nazisme, les traĂźtres n’ont Ă©tĂ© qu’une infime minoritĂ©, jouant toutefois un rĂŽle fondamental lors de la guerre. [
] Les agents recruteurs du Komintern et ceux du GRU ont trouvĂ©, avant, puis durant la guerre, quantitĂ© de traĂźtres dans l’aristocratie et le milieu des artistes, mais aussi dans le corps des officiers d’états-majors et des hauts fonctionnaires ministĂ©riels (les diplomates prĂ©fĂ©rant gĂ©nĂ©ralement trahir en faveur des AlliĂ©s occidentaux, jugĂ©s plus raffinĂ©s). Ils ont misĂ©rablement Ă©chouĂ©, en revanche, Ă  dĂ©baucher de façon significative savants, techniciens et ouvriers, qui se sont rĂ©vĂ©lĂ©s farouchement patriotes jusqu’à la dĂ©bĂącle, pour la quasi-totalitĂ© d’entre eux. »

Pour le leader de la France insoumise, revisiter l’histoire par la provocation, la bĂȘtise, l’ignorance et la manipulation a sans doute Ă©tĂ© le meilleur moyen de faire oublier une mobilisation populaire somme toute dĂ©cevante


(1) TraĂźtres et comploteurs dans l’Allemagne hitlĂ©rienne, Bernard Plouvier, Ă©ditions Dualpha, collection « VĂ©ritĂ©s pour l’Histoire », 436 pages, 35 euros. Pour commander ce livre, cliquez ici.

TraĂźtres et comploteurs dans l’Allemagne hitlĂ©rienne

TraĂźtres et comploteurs dans l’Allemagne hitlĂ©rienne.

Vous avez aimé cet article ?

EuroLibertĂ©s n’est pas qu’un simple blog qui pourra se contenter ad vitam aeternam de bonnes volontĂ©s aussi dĂ©vouĂ©es soient elles
 Sa promotion, son dĂ©veloppement, sa gestion, les contacts avec les auteurs nĂ©cessitent une Ă©quipe de collaborateurs compĂ©tents et disponibles et donc des ressources financiĂšres, mĂȘme si EuroLibertĂ©s n’a pas de vocation commerciale
 C’est pourquoi, je lance un appel Ă  nos lecteurs : NOUS AVONS BESOIN DE VOUS DÈS MAINTENANT car je doute que George Soros, David Rockefeller, la Carnegie Corporation, la Fondation Ford et autres Goldman-Sachs ne soient prĂȘts Ă  nous aider ; il faut dire qu’ils sont trĂšs sollicitĂ©s par les medias institutionnels
 et, comment dire, j’ai comme l’impression qu’EuroLibertĂ©s et eux, c’est assez incompatible !
 En revanche, avec vous, chers lecteurs, je prends le pari contraire ! Trois solutions pour nous soutenir : cliquez ici.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.

A propos de l'auteur

Philippe Randa

Directeur du site EuroLibertĂ©s. Ancien auditeur de l’Institut des Hautes Études de DĂ©fense Nationale, chroniqueur politique, Ă©diteur (Ă©ditions Dualpha, DĂ©terna et L'Æncre) et auteur de plus d’une centaine de livres. SociĂ©taire de l’émission « Bistrot LibertĂ© » sur TVLibertĂ©s, il co-anime avec Roland HĂ©lie l'Ă©mission « SynthĂšse » sur Radio LibertĂ©s tous les jeudi. Ses chroniques politiques sont publiĂ©es chaque annĂ©e en recueil sous le titre : « Chroniques barbares ».

Articles similaires