par Emmanuel Leroy, PrĂ©sident de l’association humanitaire française Urgence Enfants du Donbass.

Elizaveta Glinka, alias Docteur Liza, grande figure de l’action humanitaire, Ă©tait dans l’avion qui s’est abĂźmĂ© en mer Noire le 25 dĂ©cembre dernier avec le chƓur de l’ArmĂ©e rouge qui se rendait en Syrie.Je suis d’autant plus bouleversĂ© par sa disparition que je l’avais rencontrĂ©e l’annĂ©e derniĂšre (en dĂ©cembre 2015) au ministĂšre des affaires Ă©trangĂšres de la rĂ©publique populaire de Donetsk et nous avions travaillĂ© ensemble pour la coordination de l’aide Ă  apporter aux populations du Donbass victimes du rĂ©gime de Kiev.

Nous avions évoqué lors de cette rencontre, divers projets, dont celui de créer une structure humanitaire franco-russe afin de renforcer les liens entre nos deux pays.

À ce stade, et dans l’attente de l’analyse des boĂźtes noires de l’avion, il est impossible d’affirmer avec certitude que l’appareil a Ă©tĂ© frappĂ© par une puissance hostile ou qu’il a Ă©tĂ© victime d’une avarie.

Toutefois, il me paraĂźt difficile de ne pas faire le rapprochement entre les menaces profĂ©rĂ©es par Barack Obama et la sĂ©rie d’attaques rĂ©pĂ©tĂ©es que la Russie subit depuis. Tout se passe comme si l’administration Ă©tatsunienne sortante mettait en Ɠuvre un processus de durcissement extrĂȘme des relations avec la Russie afin de ruiner Ă  l’avance la politique pro-russe de Donald Trump en crĂ©ant une situation de conflit irrĂ©mĂ©diable sur laquelle son successeur ne pourra revenir.

Le 19 dĂ©cembre, assassinat de l’ambassadeur de Russie AndreĂŻ Karlov en Turquie suivie quelques heures plus tard de la mort mystĂ©rieuse de Piotr Polshikov, diplomate de haut rang spĂ©cialiste de l’AmĂ©rique Latine, retrouvĂ© mort par arme Ă  feu dans son appartement moscovite. Suicide ou assassinat ? Nous n’avons pas de rĂ©ponse pour l’instant.

Est-ce que tous ces faits seraient Ă  mettre en relation avec la capture d’officiers occidentaux, y compris français, qui auraient Ă©tĂ© dĂ©couverts dans un bunker d’Alep Est lors de la libĂ©ration de la ville ? Pour ceux qui seraient surpris par cette rĂ©vĂ©lation, ou pour les sceptiques invĂ©tĂ©rĂ©s, je rappellerai les propos de Laurent Fabius, alors Ministre des affaires Ă©trangĂšres sur la branche syrienne d’Al QaĂŻda ou encore les nombreuses sources faisant Ă©tat de la prĂ©sence de forces spĂ©ciales françaises en Syrie, au moins depuis 2012 (voir ici, ou lĂ , ou encore lĂ ).

Une source russe non officielle va mĂȘme encore plus loin en accusant l’occident, voire la France d’ĂȘtre Ă  l’origine de cette attaque contre le Tupolev qui s’est abĂźmĂ© en mer Noire. L’auteur Ă©met l’hypothĂšse d’une agression radio-Ă©lectronique comme Ă©tant la cause de la panne soudaine des transpondeurs de l’appareil puis de sa chute. Il est certain qu’aujourd’hui un certain nombre d’États disposent des moyens de brouillage Ă©lectronique ou de la capacitĂ© de prendre le contrĂŽle Ă  distance de l’électronique embarquĂ©e d’un aĂ©ronef.

Si par malheur cette suspicion se trouvait confirmĂ©e, il s’agirait lĂ  d’une dĂ©rive gravissime de la politique Ă©trangĂšre française et d’un acte de guerre commis en temps de paix. Obliger les troupes d’élite de l’armĂ©e française Ă  servir la cause des Ă©gorgeurs « modĂ©rĂ©s » d’Al QaĂŻda reprĂ©sente dĂ©jĂ  une forfaiture dont les responsables politiques devront rendre compte, mais si cette ignoble conjecture devait ĂȘtre confirmĂ©e et si François Hollande, Ă  la demande de l’OTAN, a donnĂ© le feu vert de l’ÉlysĂ©e pour cet acte inqualifiable, il aura dĂ©finitivement ruinĂ© le crĂ©dit et l’honneur de la France et il devra rĂ©pondre de son geste devant l’Histoire.

Adieu Docteur Liza ! Nous garderons votre mémoire.

Le Dr Liza, Ă  droite sur la photo, avec Emmanuel Leroy.

Le Dr Liza, Ă  droite sur la photo, avec Emmanuel Leroy.

Vous avez aimé cet article ?

EuroLibertĂ©s n’est pas qu’un simple blog qui pourra se contenter ad vitam aeternam de bonnes volontĂ©s aussi dĂ©vouĂ©es soient elles
 Sa promotion, son dĂ©veloppement, sa gestion, les contacts avec les auteurs nĂ©cessitent une Ă©quipe de collaborateurs compĂ©tents et disponibles et donc des ressources financiĂšres, mĂȘme si EuroLibertĂ©s n’a pas de vocation commerciale
 C’est pourquoi, je lance un appel Ă  nos lecteurs : NOUS AVONS BESOIN DE VOUS DÈS MAINTENANT car je doute que George Soros, David Rockefeller, la Carnegie Corporation, la Fondation Ford et autres Goldman-Sachs ne soient prĂȘts Ă  nous aider ; il faut dire qu’ils sont trĂšs sollicitĂ©s par les medias institutionnels
 et, comment dire, j’ai comme l’impression qu’EuroLibertĂ©s et eux, c’est assez incompatible !
 En revanche, avec vous, chers lecteurs, je prends le pari contraire ! Trois solutions pour nous soutenir : cliquez ici.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.