La solution Ă  la guerre de rĂ©crĂ©ation entre Trump et le G6 aura fichu en l’air toute logique mathĂ©matique. La faute Ă  qui ?

L’AmĂ©ricain, visiblement vexĂ© a lancĂ© un dĂ©fi au G6 comme dans un show Ă  l’amĂ©ricaine avant que les boxeurs ne s’affrontent sur le ring !

G7

G7

J’aurai ta peau ! Non c’est nous ! Les paris sont ouverts pour un six contre un.

Sur son territoire, Justin Trudeau, Premier ministre canadien a voulu « marquer le coup » en assĂ©nant quelques coups verbaux et en annonçant que le Canada n’en resterait pas lĂ .

Le cow-boy fut vexé ! Lui qui a promis, une semaine avant, de relever les droits de douane sur l’aluminium et l’acier et sur les vĂ©hicules qui inondent le marchĂ© amĂ©ricain. Un coup d’avance pour Trump, attendu chez le corĂ©en Kim Jung-un cette semaine ?

La rapiditĂ© qui est la sienne le fait se dĂ©sengager aussi vite du G7 que du reste (citons par exemple l’accord de Paris ou encore le nuclĂ©aire iranien).

Insultant pour le Canada, de bonne guerre pour Donald Trump. Un prĂȘtĂ© pour un rendu et toc ! VoilĂ  un G7-1. Comme Ă  l’époque de la ruĂ©e vers l’or, le cow-boy est parti seul et armé ! Pas question de s’en laisser conter, mieux vaut en dĂ©coudre avec ses adversaires. Que signifie le « G » qui veut aussi dire « grand » sans la Russie, sans la Chine et sans les États-Unis ? PathĂ©tique Angela qui fait la leçon au nom de tous ! AprĂšs avoir ouvert les portes aux migrants, voilĂ  qu’elle se coupe de son principal client qui lui achĂšte tant de vĂ©hicules !

Donald aime pourtant l’Europe
 Le voilĂ  maltraitĂ© par ses petits camarades europĂ©ens et par le reste du monde. Tous s’entendent si bien qu’il a les mains liĂ©es. Il ne supporte pas d’ĂȘtre le tiroir-caisse du monde !

La solution pouvait pourtant ĂȘtre Ă©vidente : ĂŽter tout droit de douane pour les Ă©changes entre les pays du G7 et rĂ©intĂ©grer Vladimir Poutine, mis Ă  l’écart depuis 2014.

De plus, les adversaires de Trump ne sont pas Ă  la hauteur. Que se passerait-il s’il se crĂ©ait un G2 avec Vladimir Poutine ou un G3 avec Xi Jinping ?

Et puis, que fera Giuseppe Conte, rĂ©cent Premier ministre de l’Italie (M5S et La ligue) ? Celui-ci a promis de protĂ©ger les intĂ©rĂȘts des citoyens italiens, de garantir sa relation privilĂ©giĂ©e avec les États-Unis et de s’ouvrir Ă  la Russie car il n’est pas opposĂ© Ă  la rĂ©intĂ©gration de celle-ci.

En 2030, les sept plus grandes puissances Ă©conomiques du monde devraient ĂȘtre, dans l’ordre la Chine, les États-Unis, l’Inde, le Japon, l’IndonĂ©sie, la Russie, l’Allemagne. Au revoir la France, le Canada ou encore le Royaume-Uni ! (1)

En 2050, le G7 pourrait ĂȘtre constituĂ© de la Chine, de l’Inde, des États-Unis, de l’IndonĂ©sie, du BrĂ©sil, de la Russie et du Mexique.

Pourtant, le premier de la classe, Emmanuel Macron, qui courtisait son camarade Trudeau la semaine derniĂšre, rĂ©siste en soulignant que la puissance des six pays est plus importante que celle du marchĂ© amĂ©ricain. Le cow-boy pliera ! Nous avons les moyens de la flambĂ©e des prix, sous-entend le Français qui n’a pas peur d’un accord Ă  six face aux États-Unis.

Emmanuel Macron devrait avoir « du fil Ă  retordre » sur les positions qu’adoptera Conte non seulement sur l’immigration mais aussi sur les accords commerciaux futurs.

G6-1 + 1 = G3 ou G6-1 + 1 = G4

GrĂące aux petits prĂ©tentieux europĂ©ens, mĂȘme la mathĂ©matique est remise en cause !

Fin de la rĂ©crĂ©ation ! Il faut garder le sens des rĂ©alitĂ©s


Note

(1) Source le figaro économique du 10 février 2017

EuroLibertĂ©s : toujours mieux vous rĂ©-informer 
 GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le systÚme ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertĂ©s rĂ©-informe parce qu’EuroLibertĂ©s est un mĂ©dia qui ne dĂ©pend ni du SystĂšme, ni des banques, ni des lobbies et qui est dĂ©gagĂ© de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertĂ©s est un acteur incontournable de dissection des politiques europĂ©ennes menĂ©es dans les États europĂ©ens membres ou non de l’Union europĂ©enne.

Ne bĂ©nĂ©ficiant d’aucune subvention, Ă  la diffĂ©rence des mĂ©dias du systĂšme, et intĂ©gralement animĂ© par des bĂ©nĂ©voles, EuroLibertĂ©s a nĂ©anmoins un coĂ»t qui englobe les frais de crĂ©ation et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les dĂ©placements indispensables pour la rĂ©alisation d’interviews.

EuroLibertĂ©s est un organe de presse d’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral. Chaque don ouvre droit à une dĂ©duction fiscale Ă  hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une dĂ©duction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coĂ»te en rĂ©alitĂ© que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertĂ©s (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigĂ© vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sĂ©curisĂ©e.‹ 

3 : Faire un don par chĂšque bancaire Ă  l’ordre d’EuroLibertĂ©s

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-BicĂȘtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99

A propos de l'auteur

Marie-Simone Poublon

Marie-Simone Poublon a publiĂ© un ouvrage aux Ă©ditions Dualpha, "Les oiseaux de la colĂšre", prĂ©facĂ© par Philippe Milliau, PrĂ©sident de TVLibertĂ©s. Elle publie aux Ă©ditions mariesimone.fr "Les ailes du Paradis", "Revin, le carnet d’une dĂ©couverte", "Neige et la baleine du Pacifique". Elle collabore Ă©galement Ă  la revue "MĂ©thode" des instituts franco-russes de Donetsk.

Articles similaires