Pas seulement pour les crĂ©dits. On peut emprunter Ă  1,15 % en crĂ©dit immobilier Ă  15 ans ! Et au Danemark et en Belgique, pour certains crĂ©dits Ă  taux variables, c’est le banquier qui paie les intĂ©rĂȘts !

DĂ©pĂŽts des Banques Ă  la BCE (rĂ©serves) : moins 0,40 %. C’est ce que coĂ»tent Ă  votre banque vos dĂ©pĂŽts (compte courant et livrets) si elle ne les reprĂȘte pas : les rĂ©serves. Or, comme dĂ©jĂ  dit, les particuliers empruntent moins car ils consomment moins. Les entreprises idem, car elles n’investissent pas. Ce qui n’est pas prĂȘtĂ© coĂ»te cher aux banques. Vous avez certainement constatĂ© la campagne des organisations de consommateurs contre les frais des banques, augmentĂ©s pour compenser.

Taux négatifs à court/moyen termes, taux inférieurs à 2 % à long terme. Au 17 avril 2014 :

Au 7 juillet, Emprunts de l’État français : jusqu’à 8 ans, taux nĂ©gatifs. Vous pouvez lui prĂȘter, mais c’est vous qui payez. À 10 ans, il vous rĂ©munĂšre Ă  0,08 %. À 15 ans Ă  0,46 %, Ă  20 ans Ă  0,58 %, Ă  30 ans Ă  0,90 % ; et ce n’est qu’à 50 ans que vous aurez plus de 1 % (1,15 % !!!). Oui, curieusement, on lui prĂȘte du Monde entier Ă  ces prix-là ! D’oĂč le fait que le PrĂ©sident puisse dire que cela va mieux, puisque la dette coĂ»te moins cher Ă  l’État.

Le PrĂ©sident peut dire que cela va mieux, puisque la dette coĂ»te moins cher Ă  l’État


Le PrĂ©sident peut dire que cela va mieux, puisque la dette coĂ»te moins cher Ă  l’État


Allemagne : jusqu’à 10 ans, taux nĂ©gatifs ; Ă  15 ans, 0,003 % ; Ă  20 ans, 0,18 % !!!

USA : à 10 ans, 1,34 % ; à 20 ans, 1,68 % ; à 30 ans, 2,13 % !!!

Japon : taux nĂ©gatifs jusqu’à 15 ans ; Ă  20 ans, 0,02 % !!!

L’Allemagne sans dĂ©ficit, les USA pour leur dollar, le Japon pour ses Ă©pargnants, n’ont pas besoin d’emprunter Ă  50 ans comme la France.

0,25 %, c’est ce que paient Ă  certaines banques allemandes ceux qui y ont des dĂ©pĂŽts bancaires importants !!!

0,25 %, c’est aussi ce vous paierez si vous prĂȘtez Ă  NestlĂ© en achetant ses obligations !!!

Le livret A ou le LDD devraient rapporter zĂ©ro. Seule, la politique les maintient Ă  0,75 %, malgrĂ© l’engagement des politiciens de ne plus laisser aux
 politiques le soin de fixer le taux.

NĂ©anmoins, il faut vous faire Ă  ces taux proches de zĂ©ro, et peut-ĂȘtre demain nĂ©gatifs, si votre choix est de protĂ©ger votre Ă©pargne Ă  vue.

Il vous faut aussi comprendre que 0,75 % c’est 50 % de plus que l’inflation 2015 et beaucoup plus si celle-ci est de 0 % en 2016, comme anticipĂ©.

L’épargnant perdait 6,5 ou 6 % quand le livret A offrait 6,5 ou 7 %, car l’inflation Ă©tait Ă  13 %.

Et votre support Euros fera plus de 4 fois l’inflation ou plus 300 % de mieux malgrĂ©, cette annĂ©e, 2,25 % en moyenne estimĂ© pour les assurances vie.

C’est pour cette raison que nous privilĂ©gions le support euros d’assurance pour la sĂ©curitĂ©.

Un nouveau contrat bat le livret A, dĂšs la premiĂšre annĂ©e, malgrĂ© l’imposition de moitiĂ© (50,5 % avec prĂ©lĂšvements sociaux) Ă  condition de ne pas payer les frais d’entrĂ©e importants des contrats.

À plus forte raison, il faut se servir de ses anciens contrats, Ă  imposition allĂ©gĂ©e, comme d’un livret (Attention, il faut nĂ©anmoins consulter pour la transmission si on a plus de 70 ans).

Pensez donc à réduire vos livrets.

Vous avez aimé cet article ?

EuroLibertĂ©s n’est pas qu’un simple blog qui pourra se contenter ad vitam aeternam de bonnes volontĂ©s aussi dĂ©vouĂ©es soient elles
 Sa promotion, son dĂ©veloppement, sa gestion, les contacts avec les auteurs nĂ©cessitent une Ă©quipe de collaborateurs compĂ©tents et disponibles et donc des ressources financiĂšres, mĂȘme si EuroLibertĂ©s n’a pas de vocation commerciale
 C’est pourquoi, je lance un appel Ă  nos lecteurs : NOUS AVONS BESOIN DE VOUS DÈS MAINTENANT car je doute que George Soros, David Rockefeller, la Carnegie Corporation, la Fondation Ford et autres Goldman-Sachs ne soient prĂȘts Ă  nous aider ; il faut dire qu’ils sont trĂšs sollicitĂ©s par les medias institutionnels
 et, comment dire, j’ai comme l’impression qu’EuroLibertĂ©s et eux, c’est assez incompatible !
 En revanche, avec vous, chers lecteurs, je prends le pari contraire ! Trois solutions pour nous soutenir : cliquez ici.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.

A propos de l'auteur

Jean-Pierre Rondeau

Jean-Pierre Rondeau, PDG de MEGARA Finance (www.megarafinance.fr), Conseil en Gestion de Patrimoine, en Family office et Tutelles, Conseil en Investissement Financier, IntermĂ©diaire en OpĂ©rations de Banque, Courtier en assurance, Carte immobiliĂšre, etc. Master de Gestion de Patrimoine, a occupĂ© et assure toujours de nombreuses responsabilitĂ©s en matiĂšre financiĂšre, souvent citĂ© par la Presse spĂ©cialisĂ©e, PrĂ©sident de La Compagnie des Conseils en Gestion de Patrimoine IndĂ©pendants (organisation agrĂ©e par l’AutoritĂ© des MarchĂ©s Financiers), Administrateur de la Chambre Nationale des PropriĂ©taires.

Articles similaires