Pour les voyages festifs, l’avancĂ©e des sciences fera que, de plus en plus, la communication industrielle pourra se faire sur Ă©cran, dans lesquels tout le visible peut ĂȘtre exposĂ© sous toutes ses faces, avec des colloques Ă  distance qui n’exigeront plus le dĂ©placement.

L'aéroport espagnol de Ciudad Real n'est plus qu'un décor de cinéma.

L’aĂ©roport espagnol de Ciudad Real n’est plus qu’un dĂ©cor de cinĂ©ma.

Tout rendez-vous d’affaire, pourra ĂȘtre ainsi traitĂ©, et mĂȘme probablement, grĂące Ă  la robotique toute opĂ©ration mĂ©canique.

On peut Ă©galement penser que dans un avenir proche, tous nos engins spatiaux seront Ă  dĂ©collage vertical, ce qui rendra les longues pistes inutiles. Ce ne sont pas lĂ  des Ă©lĂ©ments de science-fiction mais l’estimation probable de la nouvelle Ăšre scientifique, oĂč mĂȘme l’énergie pourra ĂȘtre transmise par laser


Il y a peu, que l’on nous a montrĂ© en Espagne un aĂ©rodrome ultramoderne, permis par l’octroi des fonds europĂ©ens, et qui possĂšde une particularité : nul avion n’y atterrit !

Il a Ă©tĂ© pensĂ© par la fine fleur de la technicitĂ© qui n’a oubliĂ© qu’une chose : une construction doit rĂ©pondre Ă  une demande ! Or, le processus dominateur de la banque consiste, non pas Ă  rĂ©pondre aux besoins, mais Ă  en crĂ©er de nouveaux qui puissent ĂȘtre exploitĂ©s financiĂšrement ! La technocratie europĂ©enne avait tablĂ© sur un progrĂšs Ă©conomique qui n’a pas Ă©tĂ© au rendez-vous !

De mĂȘme en Ă©tait-il des magnifiques « Paradors » sur les collines bien placĂ©es d’Espagne : ils eussent accueilli fastueusement les touristes et les vacanciers, mais ceux-lĂ  n’ont pas Ă©tĂ© au rendez-vous !

De mĂȘme, la majoritĂ© des gens favorables Ă  la rĂ©alisation de Notre-Dame des Landes s’est constituĂ©e de plusieurs catĂ©gories de gens :

  • Ceux qui sont assez loin des nuisances sonores pour ne retenir que l’espoir de retombĂ©es Ă©conomiques.
  • Ceux qui sont proches de l’ancien aĂ©rodrome et ne voulaient pas le report du projet sur son extension.
  • Ceux qui sont un nombre certain d’imbĂ©ciles pour qui le mot « ProgrĂšs » est un argument suffisant.
  • Et ceux qui sont les dĂ©cĂ©rĂ©brĂ©s du socialisme pour qui le parti a toujours raison.

Ces divers Ă©lĂ©ments avaient un point commun : le total mĂ©pris des paysans que l’on allait exproprier. Elle est dans la ligne du Gaullisme qui en avait ordonnĂ© la lente strangulation, afin de rĂ©ussir les trente glorieuses sur leur ruine.

Seule parmi les ministres commis Ă  l’abrutissement des jeunes agriculteurs, Madame Cresson avait tentĂ© d’éclairer l’opinion, en rĂ©vĂ©lant qu’il manquait Ă  l’Europe 6 millions d’hectares de terres arables pour parvenir Ă  l’autosuffisance.

Depuis, avec les bĂ©tonnages et bitumages divers, l’agriculture perd tous les dix ans la superficie d’un dĂ©partement.

À l’heure oĂč la Chine, avec la complicitĂ© des SAFER, crĂ©Ă©es pour garder la terre aux agriculteurs, achĂštent notre sol, la suppression de quelques centaines d’hectares Ă  Notre-Dame-des-landes, allait dans le bon sens progressiste, pour qui les agriculteurs peuvent ĂȘtre avantageusement remplacĂ©s par les usines chimiques.

Monsieur Macron est beaucoup plus intelligent que ses misĂ©rables prĂ©dĂ©cesseurs qui furent les ludions de la Finance. Je n’entre pas dans le dĂ©bat de savoir s’il est un agent des banques ou s’il est capable d’assumer une hĂ©roĂŻque libertĂ©. Mais nous savons, selon ce qu’en disait Lord Acton, que le Pouvoir corrompt, et que le Pouvoir absolu corrompt absolument.

Face Ă  des partis en voie de putrĂ©faction, Emmanuel Macron semble avoir les mains libres, mais il va subir une pression accrue de l’impĂ©rialisme yankee ; celui-ci, mis Ă  mal au Moyen-Orient par l’intervention de Vladimir Poutine, va chercher Ă  compenser avec l’Europe. Les trĂšs modestes citoyens, dont je suis, voudraient croire au miracle. Mais le sourire de Monsieur Gattaz, aprĂšs s’ĂȘtre entretenu avec l’actuel locataire de l’ÉlysĂ©e, ressemblait trop Ă  la « chattemitte » de Raminagrobis, pour ne pas craindre qu’il ne se pourlĂšche dĂ©jĂ  les babines
 

EuroLibertĂ©s : toujours mieux vous rĂ©-informer 
 GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le systÚme ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertĂ©s rĂ©-informe parce qu’EuroLibertĂ©s est un mĂ©dia qui ne dĂ©pend ni du SystĂšme, ni des banques, ni des lobbies et qui est dĂ©gagĂ© de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertĂ©s est un acteur incontournable de dissection des politiques europĂ©ennes menĂ©es dans les États europĂ©ens membres ou non de l’Union europĂ©enne.

Ne bĂ©nĂ©ficiant d’aucune subvention, Ă  la diffĂ©rence des mĂ©dias du systĂšme, et intĂ©gralement animĂ© par des bĂ©nĂ©voles, EuroLibertĂ©s a nĂ©anmoins un coĂ»t qui englobe les frais de crĂ©ation et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les dĂ©placements indispensables pour la rĂ©alisation d’interviews.

EuroLibertĂ©s est un organe de presse d’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral. Chaque don ouvre droit à une dĂ©duction fiscale Ă  hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une dĂ©duction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coĂ»te en rĂ©alitĂ© que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertĂ©s (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigĂ© vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sĂ©curisĂ©e.‹ 

3 : Faire un don par chĂšque bancaire Ă  l’ordre d’EuroLibertĂ©s

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-BicĂȘtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99

A propos de l'auteur

Alexis Arette

PrĂ©sident FĂ©dĂ©ral de la Jeunesse Agricole catholique a 18 ans, titulaire de nombreux prix de poĂ©sie, Combattant vo­lon­taire en Indochine. EmprisonnĂ© pour cause d’« AlgĂ©rie Française », il le sera Ă  nouveau, en tant que PrĂ©sident National de la FĂ©dĂ©ration Française de l’Agriculture, pour s’opposer Ă  la mise en ser­vi­tude des paysans français. Auteur de nombreux livres d'histoire, de poĂ©sie et sur la religion.

Articles similaires