Tiens ! Changement Ă  l’horizon
 pour pas cher : 5 euros ! Soit la baisse des aides au logement, annoncĂ©e en ce mois de juillet oĂč, si certains ne pensent qu’au Tour de France cycliste, tout le monde ne pense qu’aux vacances prises, Ă  celles Ă  prendre ou Ă  celles qu’on voudrait bien prendre, mais qu’on ne peut pas


APL

APL

Cette mesure en dit long sur l’état financier de la France : depuis des dĂ©cennies, toutes les nouvelles mesures sociales Ă©taient peu ou prou annoncĂ©es pour amĂ©liorer le sort de nos concitoyens les plus dĂ©favorisĂ©s. « Toujours plus » Ă©tait le mot d’ordre social obligatoire, mĂȘme si souvent bien symbolique et qu’il n’était pas rare de constater rapidement que l’État s’arrangeait pour reprendre d’une main aux heureux bĂ©nĂ©ficiaires de ses « largesses » ce qu’il leur distribuait de l’autre


MĂȘme pour les « riches » (dĂ©finition naturellement sujette Ă  polĂ©miques), c’était « toujours plus » : de solidaritĂ©, de taxes, d’impĂŽts, de contributions supplĂ©mentaires


En Macronie, on n’annonce donc pas encore de rackets financiers supplĂ©mentaires ; on se contente pour l’heure d’imposer le serrage de ceinture pour tous
 Cette baisse est certes dĂ©noncĂ©e par l’opposition (combien de divisions ?) et fait les titres des journaux tĂ©lĂ©visĂ©s, faute d’actualitĂ©s plus brĂ»lantes
 mais en septembre prochain, cette mesure sera alors du rĂ©chauffé ; « les pauvres et les modestes » n’auront que leurs yeux pour pleurer et leurs Ă©paules pour les hausser avec fatalisme !

Vous avez aimé cet article ?

EuroLibertĂ©s n’est pas qu’un simple blog qui pourra se contenter ad vitam aeternam de bonnes volontĂ©s aussi dĂ©vouĂ©es soient elles
 Sa promotion, son dĂ©veloppement, sa gestion, les contacts avec les auteurs nĂ©cessitent une Ă©quipe de collaborateurs compĂ©tents et disponibles et donc des ressources financiĂšres, mĂȘme si EuroLibertĂ©s n’a pas de vocation commerciale
 C’est pourquoi, je lance un appel Ă  nos lecteurs : NOUS AVONS BESOIN DE VOUS DÈS MAINTENANT car je doute que George Soros, David Rockefeller, la Carnegie Corporation, la Fondation Ford et autres Goldman-Sachs ne soient prĂȘts Ă  nous aider ; il faut dire qu’ils sont trĂšs sollicitĂ©s par les medias institutionnels
 et, comment dire, j’ai comme l’impression qu’EuroLibertĂ©s et eux, c’est assez incompatible !
 En revanche, avec vous, chers lecteurs, je prends le pari contraire ! Trois solutions pour nous soutenir : cliquez ici.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.

A propos de l'auteur

Philippe Randa

Directeur du site EuroLibertĂ©s. Ancien auditeur de l’Institut des Hautes Études de DĂ©fense Nationale, chroniqueur politique, Ă©diteur (Ă©ditions Dualpha, DĂ©terna et L'Æncre) et auteur de plus d’une centaine de livres. SociĂ©taire de l’émission « Bistrot LibertĂ© » sur TVLibertĂ©s, il co-anime avec Roland HĂ©lie l'Ă©mission « SynthĂšse » sur Radio LibertĂ©s tous les jeudi. Ses chroniques politiques sont publiĂ©es chaque annĂ©e en recueil sous le titre : « Chroniques barbares ».

Articles similaires