Yannick Noah : le chanteur engagĂ© ne comptait pas renoncer Ă  ses combats malgrĂ© les violentes rĂ©actions Ă  son endroit, « au nom de sa dignitĂ© et de ses enfants ». Et il sortit son artillerie lourde, sa chanson Ma ColĂšre, celle qui a plombĂ© son album sorti en 2014, la semaine oĂč le FN faisait 25 % aux Ă©lections europĂ©ennes. Si sa tournĂ©e battait alors de l’aile, sur les plateaux de tĂ©lĂ©vision il n’hĂ©sitait pas Ă  regretter la censure Ă  l’encontre de son ami Dieudonné ; un appel du pied pour un duo original ?

La chanson est un domaine stratĂ©gique car elle influence l’opinion du public. Dans leur courte Ă©tude (100 chansons censurĂ©es, Ă©d. Hoebeke, 176 pages, 2014), l’avocat Emmanuel Pierrat et la journaliste AurĂ©lie Sfez, ont jouĂ© Ă  se faire peur. En amalgamant quelques chansons censurĂ©es au XIXe Ă  d’autres visĂ©es au XXe, ils voulaient en faire des chansons anticonformistes et par lĂ  mĂȘme occulter les vrais rĂ©pertoires de la rĂ©bellion, ceux qui ne sont quasiment jamais entendus dans les mĂ©dias et dont les concerts sont le plus souvent clandestins.

J’ai prĂ©sentĂ© la diversitĂ© de ces rĂ©pertoires, du grĂ©gorien au rap dans l’ouvrage Des Chansons contre la pensĂ©e unique (1). L’influence de la chanson sur les foules est aussi soulignĂ©e par Éric Zemmour quand il cite le tube de Balavoine, Mon Fils mon amour (1980), comme modĂšle de composition ayant contribuĂ© Ă  la fĂ©minisation de la sociĂ©tĂ©.

Michel Colleu, grand spĂ©cialiste de la chanson de marins, poussa un « coup de gueule » dans l’édition de septembre 2014 de la revue Le Chasse-marĂ©e pour alerter sur la relĂ©gation du rĂ©pertoire des authentiques chansons de marins dans les fĂȘtes maritimes. Il avait lui-mĂȘme organisĂ© le TrophĂ©e capitaine Hayet de 1998 Ă  2002, son appel pour redonner la parole aux « matelots chanteurs » a-t-il Ă©tĂ© entendu ?

Faute de vente suffisante, les Lundis musicaux du Palais-Royal furent annulĂ©s alors que la deuxiĂšme saison devait commencer. MalgrĂ© des artistes de renommĂ©e internationale, la direction invoqua le « contexte socio-Ă©conomique français trĂšs difficile ». L’orchestre national de Montpellier faillit se trouver en cessation de paiement en 2014 Ă  cause du retard de versement de la subvention rĂ©gionale. Les recettes ne reprĂ©sentaient que 5 % d’un budget de 22 millions d’euros. Le maire parla de la nĂ©cessitĂ© d’une restructuration comme de trouver de nouvelles sources de financement. La situation Ă©tait similaire pour l’orchestre de Dijon-Bourgogne, aggravĂ©e de relations difficiles entre la ville et l’orchestre pour l’élaboration des programmations.

Si ces artistes connurent (et connaissent encore) des difficultĂ©s de financement, ce n’est pas le cas de la richissime hĂ©ritiĂšre Paris Hilton qui, aprĂšs s’ĂȘtre essayĂ©e Ă  la tĂ©lĂ©vision, au cinĂ©ma et au disque avec des succĂšs trĂšs relatifs, devint le DJ le plus cher de la planĂšte avec jusqu’à 1 million de dollars la soirĂ©e ; un talent mĂ©connu ?

Pour ceux qui ne goĂ»tent pas ses programmations tapageuses, l’orchestre symphonique de la garde rĂ©publicaine s’est produit dans le temps dans la cathĂ©drale des Invalides avec des Ɠuvres de Gabriel FaurĂ© et Maurice Ravel, renseignements www.musee-armee.fr.

Note

(1) Ă©d. des cimes, 322 pages.

Vous avez aimé cet article ?

EuroLibertĂ©s n’est pas qu’un simple blog qui pourra se contenter ad vitam aeternam de bonnes volontĂ©s aussi dĂ©vouĂ©es soient elles
 Sa promotion, son dĂ©veloppement, sa gestion, les contacts avec les auteurs nĂ©cessitent une Ă©quipe de collaborateurs compĂ©tents et disponibles et donc des ressources financiĂšres, mĂȘme si EuroLibertĂ©s n’a pas de vocation commerciale
 C’est pourquoi, je lance un appel Ă  nos lecteurs : NOUS AVONS BESOIN DE VOUS DÈS MAINTENANT car je doute que George Soros, David Rockefeller, la Carnegie Corporation, la Fondation Ford et autres Goldman-Sachs ne soient prĂȘts Ă  nous aider ; il faut dire qu’ils sont trĂšs sollicitĂ©s par les medias institutionnels
 et, comment dire, j’ai comme l’impression qu’EuroLibertĂ©s et eux, c’est assez incompatible !
 En revanche, avec vous, chers lecteurs, je prends le pari contraire ! Trois solutions pour nous soutenir : cliquez ici.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.

A propos de l'auteur

Thierry Bouzard

Journaliste, collaborateur du quotidien PrĂ©sent ; historien de la musique et de la chanson, a publiĂ© plusieurs ouvrages et recueils de chants. Il a animĂ© plus de cinq ans une Ă©mission musicale sur Radio Courtoisie et a participĂ© Ă  la rĂ©alisation de nombreux CD. Ce spĂ©cialiste rĂ©putĂ© (du chant militaire) de la musique militaire mĂšne une Ă©tude originale, complĂšte et approfondie des diffĂ©rentes musiques (rebelles) dissidentes, depuis l’apparition de la chanson engagĂ©e. Dernier livre paru : "Des chansons contre la pensĂ©e unique" (Ă©dition des cimes, 2014).

Articles similaires