par Thierry Durolle.

Dans la petite galaxie des alter-europĂ©istes, Robert Steuckers fait figure de personnalitĂ© incontournable. Faut-il encore le prĂ©senter ? Il appartient d’ailleurs Ă  la phalange des intellectuels de renom de la « Nouvelle Droite » (Alain de Benoist et Guillaume Faye) ; les lecteurs d’Europe Maximale connaissent bien.

"Europa" de Robert Steuckers.

« Europa » de Robert Steuckers.

Deux choses viennent immĂ©diatement Ă  l’esprit quand on Ă©voque son nom, la Konservative Revolution et la gĂ©opolitique. De la premiĂšre, source d’inspiration de la « Nouvelle Droite » Ă  bien des Ă©gards, il en esquisse les grandes lignes et les contours dans un livre de rĂ©fĂ©rence, Ă  savoir LaRĂ©volution conservatrice allemande. Biographies de ses principaux acteurs et textes choisis (Éditions du Lore, 2014). À ce titre il dĂ©grossit le travail d’Armin Mohler dont le maĂźtre ouvrage est de toute façon introuvable aujourd’hui. Quant Ă  la gĂ©opolitique, elle reprĂ©sente probablement son plus grand centre d’intĂ©rĂȘt. Ce n’est pas un secret que ce dernier souhaitait orienter la « Nouvelle Droite » vers un approfondissement de ce sujet, ce qui ne suscita pas l’adhĂ©sion de ses camarades d’alors. Cela ne l’empĂȘcha pas de poursuivre, certes de son cĂŽtĂ©, Ă  explorer le vaste champ de la gĂ©opolitique.

DĂ©cembre 2017 paraĂźt enfin sa trilogie tant attendue, Europa. Trois volumes de plus de mille pages qui vont contenter la longue attente du lecteur ! Chaque tome porte un fil-directeur diffĂ©rent : les valeurs et traditions europĂ©ennes pour le premier, l’Eurasie pour le second et la gĂ©opolitique europĂ©enne face au monde pour le troisiĂšme.

Le premier livre aborde une multitude de sujets. Un article sur la vision indo-europĂ©enne et eurasiste de l’Europe, un autre sur les notions d’empire, un autre encore – excellent – sur la bataille de LĂ©pante, superbement exposĂ©e par l’auteur, ou encore un texte concernant les tumultes internes et externes de l’Europe. On notera l’intĂ©rĂȘt que porte Robert Steuckers pour l’Iran avestique, part de l’indo-europĂ©anitĂ©, guĂšre mise en lumiĂšre dans nos milieux.

Le deuxiĂšme tome traite de l’Eurasie, vaste sujet s’il en est ! Robert Steuckers rappelle l’histoire du mouvement eurasiste et de ses diverses incarnations. L’Eurasie et l’eurasisme suscitent l’enthousiasme dans nos milieux, enthousiasme partagĂ© par le camarade Steuckers. Son adhĂ©sion, nous semble-t-il, est avant tout gĂ©opolitique, diffĂ©rente du nĂ©o-eurasisme d’Alexandre Douguine. À noter Ă©galement trois articles passionnants sur l’islamisme radical et sur l’Iran de Khamenei. Ce tome brillant permet d’envisager les diverses perspectives eurasistes.

Enfin, le dernier tome est largement consacrĂ© aux pays non-europĂ©ens. Au-delĂ  de ce qui y est dit – la qualitĂ© et le sĂ©rieux de l’auteur sont Ă©videmment au rendez-vous –, cette partie a pour but, croyons-nous, de montrer que l’Europe et par extension l’europĂ©anitĂ© sont justement ouverts au monde. Une identitĂ© sereine et sĂ»r d’elle-mĂȘme est par nature ouverte, et, bien que la nĂŽtre soit mise Ă  mal, nous nous devons de retrouver cette sĂ©rĂ©nitĂ© et de montrer le bon exemple.

En conclusion, la trilogie Europa mĂ©rite une attention toute particuliĂšre de la part des alter-europĂ©istes naturellement, des eurasistes aussi, mais Ă©galement des fĂ©rus de gĂ©opolitique en gĂ©nĂ©ral. Nous sommes coutumier de la qualitĂ© des travaux de Robert Steuckers, et sans conteste cette trilogie ne fait pas exception. Ces trois volumes trouveront une trĂšs bonne place dans les bibliothĂšques des militants de la grande Europe, c’est du moins le destin que nous lui souhaitons.

‱ Robert Steuckers, Europa, tome 1, « Valeurs et racines profondes de l’Europe », 2017, 338 p., tome 2, « De l’Eurasie aux pĂ©riphĂ©ries, une gĂ©opolitique continentale », 2017, 316 p., et, tome 3, « L’Europe, un balcon sur le monde », 2017, 342 p., Édition Bios, 75 € les trois volumes.

EuroLibertĂ©s : toujours mieux vous rĂ©-informer 
 GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le systÚme ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertĂ©s rĂ©-informe parce qu’EuroLibertĂ©s est un mĂ©dia qui ne dĂ©pend ni du SystĂšme, ni des banques, ni des lobbies et qui est dĂ©gagĂ© de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertĂ©s est un acteur incontournable de dissection des politiques europĂ©ennes menĂ©es dans les États europĂ©ens membres ou non de l’Union europĂ©enne.

Ne bĂ©nĂ©ficiant d’aucune subvention, Ă  la diffĂ©rence des mĂ©dias du systĂšme, et intĂ©gralement animĂ© par des bĂ©nĂ©voles, EuroLibertĂ©s a nĂ©anmoins un coĂ»t qui englobe les frais de crĂ©ation et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les dĂ©placements indispensables pour la rĂ©alisation d’interviews.

EuroLibertĂ©s est un organe de presse d’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral. Chaque don ouvre droit à une dĂ©duction fiscale Ă  hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une dĂ©duction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coĂ»te en rĂ©alitĂ© que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertĂ©s (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigĂ© vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sĂ©curisĂ©e.‹ 

3 : Faire un don par chĂšque bancaire Ă  l’ordre d’EuroLibertĂ©s

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-BicĂȘtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99