Le 9 mai, nous vous annoncions sur EurolibertĂ©s la prochaine parution du livre d’Antigone (voir ici).

Il est à présent en vente (avec un peu de retard).  Renaud Camus en a signé la préface.

Ce texte fort, courageux, vrai et original par sa forme, est à mettre dans toutes les mains.

Laissons la parole Ă  Renaud Camus : « Le livre d’Antigone est une bombe. Sa dynamite est la vĂ©ritĂ©. (…) On pourrait rĂ©sumer son ouvrage en dix mots : elle dit exactement tout ce qui ne faut pas dire. Or, quand ce qu’il ne faut pas dire est le destin d’un peuple, on conçoit que transgresser l’interdit fasse Ă©ternuer le siĂšcle, et le dĂ©coiffe. »

Lisez ce livre, vous ne le regretterez pas !

Extrait de l’entretien avec l’auteur :

Comment expliquez-vous que nos politiques aient à ce point favorisé (et favorisent encore) cet immigration/invasion ? Pensez-vous que tout ça est voulu et programmé ?

Oui, je le crois. On pensait ĂȘtre venu Ă  bout du mĂ©pris de classe. Or, il n’en n’est rien. On dirait mĂȘme que les membres de la caste de fils Ă  papa, de gauche comme de droite, au pouvoir depuis 68, prennent leur revanche sur ces dĂ©cennies oĂč il avait fallu feindre, bon grĂ© mal grĂ©, de respecter le « populo ». C’est le fameux retour du refoulĂ© qui, quand il revient, revient plus fort que jamais. Si fort en l’occurrence, que le bon vieux mĂ©pris de classe en question s’est muĂ©, au sein de cette caste, en haine pure et simple de son peuple, de tout son peuple ou presque au point que l’idĂ©e de lui substituer une population Ă©trangĂšre et le plus Ă©trangĂšre possible afin qu’elle ne s’assimilĂąt surtout pas, a paru des plus sĂ©duisantes. D’autant que l’opĂ©ration joignait l’utile Ă  l’agrĂ©able. L’utile, Ă  droite : maintenir des salaires Ă  la baisse et en mĂȘme temps empĂȘcher toute rĂ©volte contre l’exploitation Ă©conomique ; Ă  gauche, trouver dans l’immigration un Ă©lectorat de substitution et jouer sur la montĂ©e du front national provoquĂ©e par cette immigration pour se maintenir au pouvoir. L’agrĂ©able : la revanche ainsi que je l’ai dit plus haut, et l’attirance quelque peu libidineuse, inconsciente, pour l ‘exotique étranger, le « cigalon » venu d’ Afrique, jugĂ© plus sĂ©duisant que la trop familiĂšre fourmi de souche . Ils ont camouflĂ© leurs sordides calculs sous les oripeaux « droits-de-l’hommistes » comme ces mafieux qui blanchissent leur argent sale dans les commerces de bondieuseries.

Pour le commander (29 euros) : http://www.editionsvalensin.fr/livre-lassassinat-de-la-france

Vous avez aimé cet article ?

EuroLibertĂ©s n’est pas qu’un simple blog qui pourra se contenter ad vitam aeternam de bonnes volontĂ©s aussi dĂ©vouĂ©es soient elles
 Sa promotion, son dĂ©veloppement, sa gestion, les contacts avec les auteurs nĂ©cessitent une Ă©quipe de collaborateurs compĂ©tents et disponibles et donc des ressources financiĂšres, mĂȘme si EuroLibertĂ©s n’a pas de vocation commerciale
 C’est pourquoi, je lance un appel Ă  nos lecteurs : NOUS AVONS BESOIN DE VOUS DÈS MAINTENANT car je doute que George Soros, David Rockefeller, la Carnegie Corporation, la Fondation Ford et autres Goldman-Sachs ne soient prĂȘts Ă  nous aider ; il faut dire qu’ils sont trĂšs sollicitĂ©s par les medias institutionnels
 et, comment dire, j’ai comme l’impression qu’EuroLibertĂ©s et eux, c’est assez incompatible !
 En revanche, avec vous, chers lecteurs, je prends le pari contraire ! Trois solutions pour nous soutenir : cliquez ici.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.