Ce dimanche 17 septembre 2017, le prĂ©sident du parti patriotique d’Autriche FPÖ Heinz-Christian Strache et sa femme Philippa se sont rendus Ă  Graz. Cette ville autrichienne, situĂ©e Ă  quelques dizaines de kilomĂštres de la frontiĂšre slovĂšne, est la capitale de la Styrie et accueille chaque annĂ©e le festival Aufsteirern, une fĂȘte culturelle populaire styrienne qui a atteint au cours des derniĂšres annĂ©es à plusieurs reprises les 100 000 visiteurs. Elle est ainsi devenue le plus grand Ă©vĂ©nement culturel populaire en Autriche.

Le prĂ©sident du FPÖ Heinz-Christian Strache et sa femme Philippa.

Le prĂ©sident du FPÖ Heinz-Christian Strache et sa femme Philippa.

FondĂ© par un vice-gouverneur FPÖ

L’Aufsteirern a Ă©tĂ© fondĂ© en 2002 par le vice-gouverneur FPÖ de Styrie de l’époque Leopold Schöggl afin d’offrir une tribune aux associations culturelles populaires de cet État autrichien qui s’occupent de danse, de musique populaire et d’habits traditionnels.

Version 2017

Cette annĂ©e, diverses personnalitĂ©s politiques autrichiennes et locales ont pris part, en habit traditionnel, Ă  l’évĂ©nement, notamment le chancelier social-dĂ©mocrate (SPÖ) Christian Kern et le ministre et prĂ©sident du parti social-chrĂ©tien (ÖVP) Sebastian Kurz.

La police a dĂ©ployĂ© des moyens importants, notamment des agents armĂ©s de mitraillettes, et des blocs de bĂ©ton ont Ă©tĂ© installĂ©s afin d’éviter des attaques Ă  la voiture ou au camion. L’évĂ©nement s’est dĂ©roulĂ© sereinement et les diverses prestations ont, malgrĂ© le mauvais temps, ravi un public venu nombreux.

Défilé de mode lors de l'Aufsteirern.

DĂ©filĂ© de mode lors de l’Aufsteirern.

Vous avez aimé cet article ?

EuroLibertĂ©s n’est pas qu’un simple blog qui pourra se contenter ad vitam aeternam de bonnes volontĂ©s aussi dĂ©vouĂ©es soient elles
 Sa promotion, son dĂ©veloppement, sa gestion, les contacts avec les auteurs nĂ©cessitent une Ă©quipe de collaborateurs compĂ©tents et disponibles et donc des ressources financiĂšres, mĂȘme si EuroLibertĂ©s n’a pas de vocation commerciale
 C’est pourquoi, je lance un appel Ă  nos lecteurs : NOUS AVONS BESOIN DE VOUS DÈS MAINTENANT car je doute que George Soros, David Rockefeller, la Carnegie Corporation, la Fondation Ford et autres Goldman-Sachs ne soient prĂȘts Ă  nous aider ; il faut dire qu’ils sont trĂšs sollicitĂ©s par les medias institutionnels
 et, comment dire, j’ai comme l’impression qu’EuroLibertĂ©s et eux, c’est assez incompatible !
 En revanche, avec vous, chers lecteurs, je prends le pari contraire ! Trois solutions pour nous soutenir : cliquez ici.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.

A propos de l'auteur

Lionel Baland

Écrivain et journaliste belge francophone (http://lionelbaland.hautetfort.com). Il parle le nĂ©erlandais (flamand), l’allemand et l’anglais. Il a travaillĂ© dans les parties francophone, nĂ©erlandophone et germanophone de la Belgique ainsi qu’aux Pays-Bas et a vĂ©cu en Allemagne. Il est l’auteur de trois livres : LĂ©on Degrelle et la presse rexiste, Éditions DĂ©terna, Paris, 2009 ; Jörg Haider, le phĂ©nix. Histoire de la famille politique libĂ©rale et nationale en Autriche, Éditions des Cimes, Paris, 2012 et Xavier de Grunne. De Rex Ă  la RĂ©sistance, Godefroy de Bouillon, Paris, 2017.

Articles similaires