Philippe IV.

Le bonheur dans le crime

"L’abominable histoire de France"

  Lavisse Ă©crit que « les progrès de la puissance royale ont Ă©tĂ© particulièrement marquĂ©s sous saint Louis et sous Philippe le Bel ». Mais les moyens diffèrent ! Saint Louis avait fondĂ© le parlement ; Philippe le Bel employa des lĂ©gistes Ă  son profit. Le premier avait fon... Lire la suite

VĂŞpres siciliennes.

Voir Naples et mourir

"L’abominable histoire de France"

  Avec saint Louis, cette chronique mĂ©rite enfin son nom : il est en effet le premier Ă  porter le titre de roi de France et plus celui de roi des Francs. L’histoire de France est donc enfin l’histoire de France… mais elle a cessĂ© d’être abominable. N’ayons crainte : elle ... Lire la suite

Louis VIII

Louis VIII, roi léonin

"L’abominable histoire de France"

Lavisse se plaît à souligner que l’une des tâches principales des rois de France (avant la lettre) fut de « mettre au pas » des « vassaux turbulents ». Mais l’histoire du premier siècle de la dynastie capétienne montre que les grands féodaux n’étaient pas « turbulents » du tout, ... Lire la suite

Saint Louis

Faites l’amour, pas la guerre

"L’abominable histoire de France"

  Les historiographes des rois ont, bien entendu, exaltĂ© les vertus de saint Louis, que ses successeurs n’ont pas imitĂ©es souvent. Les historiens rĂ©publicains et nationalistes du XIXe siècle ont trouvĂ©, eux aussi, qu’un saint faisait joli dans la galerie des « quarante ro... Lire la suite

Croisade

Une croix sur les croisades

"L’abominable histoire de France"

Saint Louis mourut de la peste à Tunis, au cours de la huitième croisade. Mais il ne l’a jamais su, car le mot « croisade » lui était inconnu : il ne fut inventé qu’au siècle suivant. Quand on raconte l’histoire, on se sert souvent de mots fabriqués après coup, ce qui contribue à... Lire la suite

Louis VII

L’étrange croisade du roi Louis VII

"L’Abominable histoire de France"

  Il va sans dire que, dans le rĂ©seau d’obligations mutuelles qui rĂ©git le monde fĂ©odal, certains seigneurs manquent parfois Ă  leurs devoirs, et abusent de leur force et de leur pouvoir pour opprimer leurs sujets ou rançonner les voyageurs. Les plus connus sont, en ĂŽle de... Lire la suite

La bataille fantĂ´me

"L’Abominable Histoire de France"

  Le principal mĂ©rite des quatre premiers rois capĂ©tiens a Ă©tĂ© de vivre longtemps et de ne pas se mĂŞler de ce qui ne les regardait pas. Pourtant, au cours de ce premier siècle de la dynastie, deux Ă©vĂ©nements de taille se produisirent sous le règne de Philippe Ier. Le prem... Lire la suite

Hommage

Cent ans de solitude

"L’abominable histoire de France"

Avec les Capétiens sur le trône, on va voir ce qu’on va voir ! La France est enfin dotée de rois dignes de ce nom, après les Mérovingiens, ramassis de « rois fainéants », et les Carolingiens, que Lavisse traite de « faibles » et de « lâches ». En effet, au lieu de combattre les N... Lire la suite

Qui t'a fait roi ?

Noblesse oblige

"L’abominable histoire de France"

On ne dira jamais assez à quel point la féodalité se place dans la continuité de l’organisation politique et militaire de l’empire. On sait désormais, par exemple, que la légende du roi Arthur et des chevaliers de la table ronde a pris naissance dans le souvenir des barbares char... Lire la suite

Charles III le Gros.

Tu parles, Charles !

"L’abominable histoire de France"

À la mort de Louis le Pieux, la France n’existe toujours pas. Mais l’empire, l’empire, lui, est toujours là. Sa couronne repose sur la tête de Lothaire. À sa mort, la coutume franque exigea qu’il partageât à son tour ses états. Cette fois, le problème ne fut pas l’abondance des d... Lire la suite