Une leçon profitable du passé sur l’islamisme

"Si toute vérité n’est pas bonne à dire, elle n’est surtout pas bonne à entendre"

  Encore un attentat ! Les chaĂ®nes d’information vont immanquablement « meubler » l’antenne en organisant des tables rondes pour dĂ©battre Ă  l’infini des « fondamentaux » diffĂ©renciant l’islam modĂ©rĂ© de son jumeau dĂ©voyĂ©, l’islamisme radical. (suite…)... Lire la suite

De l’effroi à la consternation

"Ne dit-on pas fort opportunément que gouverner c’est prévoir !"

« C’est avec effroi et consternation que Monsieur Emmanuel Macron, prĂ©sident de la RĂ©publique, a appris la nouvelle de l’attentat meurtrier qui a frappĂ© hier soir pendant un concert la salle Arena de Manchester… » (suite…)... Lire la suite

Bourrer le CRAN pour qu’on ne touche pas à mon pote

"Faites vôtre le sage principe léniniste : les braves gens vous fourniront la corde pour les pendre"

Ă€ peine installĂ©, le nouveau gouvernement vient de classer parmi ses prioritĂ©s la lutte contre le racisme et l’homophobie. Cette dĂ©cision volontariste suffira-t-elle Ă  Ă©radiquer ce mal qui gangrène notre sociĂ©tĂ© et altère gravement les tissus du vivre ensemble ? (suite…)... Lire la suite

« Être et durer »

"C’est aussi le manuel de survie de l’édile de base et du parlementaire"

Certains, en se rasant, croient voir dans le miroir grossissant de leur salle de bains, le reflet d’un président de la République en devenir. Pour ma part, mon naturel exagérément optimiste me pousse simplement à fredonner tout et n’importe quoi pour oublier qu’on ne peut pas êtr... Lire la suite

Aux résultats !

"Quoi de neuf, Docteur ?"

Lorsque naguère, j’instruisais les recrues d’un rĂ©giment d’infanterie de marine sur la technique du tir, je soulignais les fautes de comportement Ă  ne pas commettre. (suite…)... Lire la suite

Un doux parfum de IVe

"On ne peut pas nier quelques similitudes…"

Des chansonniers malveillants prétendaient naguère que, le 5 novembre 1757 à Rossbach, lors de la bataille qui l’opposait à l’armée prussienne de Frédéric II, le maréchal de Soubise, une lanterne à bout de bras, courait en vain après son armée qu’il avait malencontreusement égaré... Lire la suite

Pourquoi ?

"Vade retro satanas !"

Pourquoi avons-nous eu droit, le 25 avril dernier, Ă  la retransmission intĂ©grale, sur bon nombre d’antennes, de la cĂ©rĂ©monie organisĂ©e devant la PrĂ©fecture de Police Ă  l’occasion des obsèques du capitaine Jugelé ? (suite…)... Lire la suite

SĂ©ance pratique de droit constitutionnel

"Les scrutins ont leurs raisons que la raison ne connaît pas"

À l’occasion du dernier « Salon des éleveurs de rats musqués transgéniques », au détour d’un stand je croise un visiteur on ne peut plus urbain, à la faconde et à la jovialité d’un VRP de l’agroalimentaire cherchant à fourguer ses farines animales à un équarrisseur. Que peut-il b... Lire la suite