Négotiations nucléaire Iran

L’Union europĂ©enne et l’Iran

"Le commerce avant les droits de l’homme ?"

Les anciens commissaires europĂ©ens Karel de Gucht et Louis Michel ont critiquĂ© la dĂ©cision de l’UE d’entamer des relations commerciales avec l’Iran. Les deux anciens commissaires belges au Commerce et Ă  la coopĂ©ration internationale et au dĂ©veloppement plaident en effet pour que ... Lire la suite

Migrants frontiĂšre

Les accords du Touquet et le Brexit

"Le risque de crise des frontiĂšres"

Alors que la question de l’immigration a peut-ĂȘtre constituĂ© le principal argument d’attaque des partisans du Brexit, le rĂ©sultat du rĂ©fĂ©rendum du 23 juin, pourrait avoir pour effet de retrouver un Royaume-Uni isolĂ©, face au problĂšme de surveillance de ses frontiĂšres avec la Fran... Lire la suite

visa suppression

Visa : Bruxelles nage entre deux eaux

"Libéraliser ou non ?"

La Commission europĂ©enne a proposĂ© de lever l’obligation de visa pour les citoyens ukrainiens, gĂ©orgiens, kosovars et turcs voyageant vers l’UE. Les États membres doivent Ă  prĂ©sent confirmer cette dĂ©cision. Rappelons nĂ©anmoins qu’en ce qui concerne la Turquie, les parlements nati... Lire la suite

Fintech

Le Brexit et le rĂŽle de la place de Paris

"La City de Londres pourrait ĂȘtre fragilisĂ©e en cas de Brexit"

  « À moins d’un mois du rĂ©fĂ©rendum britannique, nous devons nous prĂ©parer Ă  tous les scĂ©narios », a dĂ©clarĂ© GĂ©rard Mestrallet, prĂ©sident de l’Association Paris Europlace, lors d’une confĂ©rence de presse conjointe Ă  Bercy avec le ministre des Finances et le gouverneur de ... Lire la suite

Drapeau anglais

« ChĂšque britannique » : un poids pour les plus pauvres


"Les Anglais « mieux servis-premiers partis » ?"

  Au moment oĂč la campagne sur le Brexit bat son plein, peut-ĂȘtre convient-il de revenir sur les conditions d’adhĂ©sion du Royaume-Uni Ă  l’UE, alors mĂȘme que certains pays comme la France et l’Italie compensent bien plus que d’autres pays le chĂšque annuel britannique. Ce c... Lire la suite

Illus dettes grecques

DrÎle de solidarité européenne

"Les banquiers ont choisi de se payer aussi sur la bĂȘte
"

Une rĂ©cente Ă©tude allemande rappelle que plus de 95 % de l’aide allouĂ©e Ă  la GrĂšce par l’Union EuropĂ©enne, dans le cadre des deux premiers plans de sauvegarde du pays en 2010 et 2011, ont tout simplement Ă©tĂ© gardĂ©s par les banques. En 2008, le chĂąteau de cartes hellĂ©nique s’écrou... Lire la suite